En cas de situation "potentielle ou avérée", chaque équipe pourra procéder à un changement maximum par match, en plus des cinq remplacements autorisés par ailleurs, a précisé dans un communiqué l'instance basée en Suisse. La Coupe du monde des clubs, disputée entre autres par le Bayern, les Mexicains des Tigres ou encore les Egyptiens d'Al-Ahly, deviendra la "première compétition internationale dans le cadre de laquelle de tels essais auront lieu", selon la Fifa. L'International Board (Ifab), garant des lois du jeu, avait donné en décembre son feu vert pour une telle expérimentation dès janvier 2021. Alors que le rugby autorise les remplacements temporaires, l'Ifab a opté pour un remplacement permanent afin de mettre le joueur à l'abri d'un deuxième choc, d'éviter toute pression pour qu'il reprenne le match et de donner davantage de temps pour évaluer sa santé. Les commotions cérébrales peuvent causer des symptômes à court terme -vertiges, maux de tête, confusion, nausées- mais leur répétition est également délétère et a été mise en cause dans les maladies neurologiques précoces dont souffrent d'anciens footballeurs ou rugbymen après l'arrêt de leur carrière. (Belga)

En cas de situation "potentielle ou avérée", chaque équipe pourra procéder à un changement maximum par match, en plus des cinq remplacements autorisés par ailleurs, a précisé dans un communiqué l'instance basée en Suisse. La Coupe du monde des clubs, disputée entre autres par le Bayern, les Mexicains des Tigres ou encore les Egyptiens d'Al-Ahly, deviendra la "première compétition internationale dans le cadre de laquelle de tels essais auront lieu", selon la Fifa. L'International Board (Ifab), garant des lois du jeu, avait donné en décembre son feu vert pour une telle expérimentation dès janvier 2021. Alors que le rugby autorise les remplacements temporaires, l'Ifab a opté pour un remplacement permanent afin de mettre le joueur à l'abri d'un deuxième choc, d'éviter toute pression pour qu'il reprenne le match et de donner davantage de temps pour évaluer sa santé. Les commotions cérébrales peuvent causer des symptômes à court terme -vertiges, maux de tête, confusion, nausées- mais leur répétition est également délétère et a été mise en cause dans les maladies neurologiques précoces dont souffrent d'anciens footballeurs ou rugbymen après l'arrêt de leur carrière. (Belga)