Au cours du match, l'arbitre Joeri Van de Velde avait à tort adressé une 2e carte jaune à l'attaquant égyptien Mahmoud 'Trezeguet' Hassan, prêté à Mouscron par le RSC Anderlecht, pour une faute sur le joueur du Standard Ibrahima Cissé. La faute avait été commise par Luka Stojanovic.

Cinq minutes auparavant, Trezeguet avait marqué un but. Après l'exclusion de son attaquant, Mouscron n'a plus été en mesure d'inquiéter le Standard.

L'Union belge avait rectifié l'erreur quelques jours après la rencontre en retirant la carte jaune du dossier de Trezeguet et en l'attribuant à Stojanovic.

Mouscron a porté plainte au Bureau Arbitrage et voulait faire rejouer le match.

Le samedi 26 novembre, les représentants de Mouscron et du Standard, l'arbitre Van de Velde et ses assistants ont déposé devant le Bureau Arbitrage. Celui-ci a finalement jugé qu'il n'y avait pas de raison suffisante de faire rejouer le match.

Au cours du match, l'arbitre Joeri Van de Velde avait à tort adressé une 2e carte jaune à l'attaquant égyptien Mahmoud 'Trezeguet' Hassan, prêté à Mouscron par le RSC Anderlecht, pour une faute sur le joueur du Standard Ibrahima Cissé. La faute avait été commise par Luka Stojanovic. Cinq minutes auparavant, Trezeguet avait marqué un but. Après l'exclusion de son attaquant, Mouscron n'a plus été en mesure d'inquiéter le Standard. L'Union belge avait rectifié l'erreur quelques jours après la rencontre en retirant la carte jaune du dossier de Trezeguet et en l'attribuant à Stojanovic. Mouscron a porté plainte au Bureau Arbitrage et voulait faire rejouer le match. Le samedi 26 novembre, les représentants de Mouscron et du Standard, l'arbitre Van de Velde et ses assistants ont déposé devant le Bureau Arbitrage. Celui-ci a finalement jugé qu'il n'y avait pas de raison suffisante de faire rejouer le match.