La Lazio et le Club Bruges s'affrontent au Stadio Olimpico de Rome avec une place en huitièmes de finale comme enjeu. Les Romains aborderont la rencontre avec deux points d'avance sur les Brugeois. "Le match de demain est une finale pour nous", a affirmé d'emblée Inzaghi. "Le match sera très important. Il compte pour l'histoire du club, car la Lazio n'apparait plus en huitièmes de finale de la Ligue des Champions depuis vingt ans." En 2000, la Lazio avait atteint les quarts de finale, éliminé par Valence. Par la suite, le club a été éliminé trois fois en phase de groupes et une fois lors de la deuxième phase de poules. Il n'a plus participé à la Ligue des Champions depuis 2008. "Je demanderai aux gars d'aborder le match de la bonne manière, mais avec l'esprit libre", a poursuivi Inzaghi. "Nous devons être conscients que nous sommes une équipe forte qui peut battre Bruges. Nous avons déjà dépassé nos attentes en ce qui concerne notre parcours en Ligue des Champions, mais j'ai toujours eu confiance par rapport à la valeur de mon équipe. Nous devrons mettre du coeur et la conscience d'être forts, d'être une équipe qui a joué d'égal à égal tant d'autres finales contre tous types d'équipe", a encore ajouté Inzaghi. "L'union et la cohésion sont nos caractéristiques qui font la différence." A la tête de la Lazio depuis 2016, et lauréat d'une Coupe d'Italie et de deux Supercoupes depuis son arrivée sur le banc des Romains, Inzaghi voit la qualification "comme une autre médaille". Concernant son effectif, Inzaghi annonce les absences de Vedat Muriqi et Senad Lulic. "Je dois encore évaluer les autres. J'espère pouvoir utiliser Joaquin Correa et Patric, mais il faut voir comment ils répondront à l'entraînement." Le gardien espagnol Pepe Reina, également présent en conférence de presse, a souligné que Bruges est "une équipe qui te fait courir et souffrir. Nous savons que nous devrons faire la différence dans les moments décisifs." Reina, qui a détrôné Thomas Strakosha comme titulaire ces dernières semaines, ajoute que le club veut continuer à grandir pour être au sommet de la Serie A et lutter pour des objectifs importants. J'aime l'attitude de cette équipe à ne jamais rien lâcher." (Belga)

La Lazio et le Club Bruges s'affrontent au Stadio Olimpico de Rome avec une place en huitièmes de finale comme enjeu. Les Romains aborderont la rencontre avec deux points d'avance sur les Brugeois. "Le match de demain est une finale pour nous", a affirmé d'emblée Inzaghi. "Le match sera très important. Il compte pour l'histoire du club, car la Lazio n'apparait plus en huitièmes de finale de la Ligue des Champions depuis vingt ans." En 2000, la Lazio avait atteint les quarts de finale, éliminé par Valence. Par la suite, le club a été éliminé trois fois en phase de groupes et une fois lors de la deuxième phase de poules. Il n'a plus participé à la Ligue des Champions depuis 2008. "Je demanderai aux gars d'aborder le match de la bonne manière, mais avec l'esprit libre", a poursuivi Inzaghi. "Nous devons être conscients que nous sommes une équipe forte qui peut battre Bruges. Nous avons déjà dépassé nos attentes en ce qui concerne notre parcours en Ligue des Champions, mais j'ai toujours eu confiance par rapport à la valeur de mon équipe. Nous devrons mettre du coeur et la conscience d'être forts, d'être une équipe qui a joué d'égal à égal tant d'autres finales contre tous types d'équipe", a encore ajouté Inzaghi. "L'union et la cohésion sont nos caractéristiques qui font la différence." A la tête de la Lazio depuis 2016, et lauréat d'une Coupe d'Italie et de deux Supercoupes depuis son arrivée sur le banc des Romains, Inzaghi voit la qualification "comme une autre médaille". Concernant son effectif, Inzaghi annonce les absences de Vedat Muriqi et Senad Lulic. "Je dois encore évaluer les autres. J'espère pouvoir utiliser Joaquin Correa et Patric, mais il faut voir comment ils répondront à l'entraînement." Le gardien espagnol Pepe Reina, également présent en conférence de presse, a souligné que Bruges est "une équipe qui te fait courir et souffrir. Nous savons que nous devrons faire la différence dans les moments décisifs." Reina, qui a détrôné Thomas Strakosha comme titulaire ces dernières semaines, ajoute que le club veut continuer à grandir pour être au sommet de la Serie A et lutter pour des objectifs importants. J'aime l'attitude de cette équipe à ne jamais rien lâcher." (Belga)