Depuis la reprise de STVV par la société japonaise en ligne DMM. com, un vent nouveau souffle sur Stayen. Cependant, il semble que Philippe Bormans ne voit plus de place pour lui dans les plans du président Yusuke Muranaka et des dirigeants japonais. Le CEO limbourgeois aurait même d'autres options en matière de football.

Le STVV ne fait pas de commentaires pour le moment. "Nous communiquerons à ce sujet en temps voulu", a fait savoir à Belga Fiorenzo Mostien, le porte-parole.

Philippe Bormans est le CEO du STVV depuis 2014. Il a commencé sa carrière au club de football en tant que gérant de billets et correspondant qualifié. Il est devenu le plus jeune directeur général de première division en Belgique à l'âge de 26 ans.

Depuis la reprise de STVV par la société japonaise en ligne DMM. com, un vent nouveau souffle sur Stayen. Cependant, il semble que Philippe Bormans ne voit plus de place pour lui dans les plans du président Yusuke Muranaka et des dirigeants japonais. Le CEO limbourgeois aurait même d'autres options en matière de football. Le STVV ne fait pas de commentaires pour le moment. "Nous communiquerons à ce sujet en temps voulu", a fait savoir à Belga Fiorenzo Mostien, le porte-parole. Philippe Bormans est le CEO du STVV depuis 2014. Il a commencé sa carrière au club de football en tant que gérant de billets et correspondant qualifié. Il est devenu le plus jeune directeur général de première division en Belgique à l'âge de 26 ans.