La coureuse cycliste Jolien D'hoore va disputer son ultime course olympique. L'ancienne spécialiste de l'Omnium avait pris la 5e place sur le vélodrome de Londres en 2012 et surtout remporté le bronze, la 6e et dernière médaille du Team Belgium, à Rio en 2016. Elle courra sur le vélodrome d'Izu le Madison associée à Lotte Kopecky, la championne de Belgique sur route qui a fini 4e de l'épreuve olympique. Le duo a été champion du monde en 2017 de cette "américaine", une course de relais disputé sur la distance de 30 km. Dans un bon jour, les deux meilleures Belges actuelles du cyclisme version féminine peuvent se mêlent à la course au podium. Après le relais mixte 5e, samedi dernier, et les Cheetahs (le 4x400 féminin), qualifiée pour la finale jeudi, les Tornados, le relais 4x400 masculin, va à son tour se produire sur la scène du stade Olympique de Tokyo à l'occasion des séries. Quatre des cinq sélectionnées - les trois frères Borlée (Dylan, Jonathan et Kevin), Jonathan Sacoor et le nouveau venu le champion de Belgique du 400 m Alexander Doom - vont disputer la seconde série. Les médaillés de bronze des derniers Mondiaux à Doha en 2019 y seront opposés à la Pologne (lauréate du relais mixte), à la France, au Japon, à la Jamaïque, à l'Afrique du Sud, à la Colombie et à l'Inde. Une place parmi les trois premiers ou un des deux autres meilleurs chronos sur l'ensemble des deux séries permet de courir la finale samedi soir (21h50 locales/14h50 en Belgique). Manon De Roey, désormais 11e, va continuer à côtoyer l'élite mondiale du golf féminin lors du 3e tour sur le parcours du Country Club de Kasumigaseki. Après la déception de la finale individuelle du jumping, mercredi soir, où la malchance (Niels Bruynseels), l'erreur (Jérôme Guéry) et le détail (Grégory Wathelet) ont privé nos trois représentants d'une place dans le Top 8, les trois cavaliers reviennent défendre les couleurs nationales dans l'épreuve par équipes. La Belgique, première au classement mondial dans cet exercice, a fait de cette épreuve l'objectif numéro 1 des Jeux. Pieter Devos (11e au classement mondial) et sa jument Claire Z vont remplacer Niels Bruynseels et Delux van T&L. Jérôme Guéry (Quel Homme de Hus) et Grégory Wathelet (Nevados S) seront les deux autres représentants belges. Les résultats des trois cavaliers interviendront pour classement qui enverra le top 10 en finale samedi où les compteurs seront remis à zéro. (Belga)

La coureuse cycliste Jolien D'hoore va disputer son ultime course olympique. L'ancienne spécialiste de l'Omnium avait pris la 5e place sur le vélodrome de Londres en 2012 et surtout remporté le bronze, la 6e et dernière médaille du Team Belgium, à Rio en 2016. Elle courra sur le vélodrome d'Izu le Madison associée à Lotte Kopecky, la championne de Belgique sur route qui a fini 4e de l'épreuve olympique. Le duo a été champion du monde en 2017 de cette "américaine", une course de relais disputé sur la distance de 30 km. Dans un bon jour, les deux meilleures Belges actuelles du cyclisme version féminine peuvent se mêlent à la course au podium. Après le relais mixte 5e, samedi dernier, et les Cheetahs (le 4x400 féminin), qualifiée pour la finale jeudi, les Tornados, le relais 4x400 masculin, va à son tour se produire sur la scène du stade Olympique de Tokyo à l'occasion des séries. Quatre des cinq sélectionnées - les trois frères Borlée (Dylan, Jonathan et Kevin), Jonathan Sacoor et le nouveau venu le champion de Belgique du 400 m Alexander Doom - vont disputer la seconde série. Les médaillés de bronze des derniers Mondiaux à Doha en 2019 y seront opposés à la Pologne (lauréate du relais mixte), à la France, au Japon, à la Jamaïque, à l'Afrique du Sud, à la Colombie et à l'Inde. Une place parmi les trois premiers ou un des deux autres meilleurs chronos sur l'ensemble des deux séries permet de courir la finale samedi soir (21h50 locales/14h50 en Belgique). Manon De Roey, désormais 11e, va continuer à côtoyer l'élite mondiale du golf féminin lors du 3e tour sur le parcours du Country Club de Kasumigaseki. Après la déception de la finale individuelle du jumping, mercredi soir, où la malchance (Niels Bruynseels), l'erreur (Jérôme Guéry) et le détail (Grégory Wathelet) ont privé nos trois représentants d'une place dans le Top 8, les trois cavaliers reviennent défendre les couleurs nationales dans l'épreuve par équipes. La Belgique, première au classement mondial dans cet exercice, a fait de cette épreuve l'objectif numéro 1 des Jeux. Pieter Devos (11e au classement mondial) et sa jument Claire Z vont remplacer Niels Bruynseels et Delux van T&L. Jérôme Guéry (Quel Homme de Hus) et Grégory Wathelet (Nevados S) seront les deux autres représentants belges. Les résultats des trois cavaliers interviendront pour classement qui enverra le top 10 en finale samedi où les compteurs seront remis à zéro. (Belga)