A 37 ans, l'ex-international suédois a une nouvelle fois assuré le spectacle, se montrant décisif aux moments où son équipe en avait le plus besoin. Mené dès la quatrième minute à la suite d'un penalty, Le Los Angeles Galaxy a pu revenir au score quatre minutes plus tard, grâce à l'égalisation de son buteur, qui lui a ensuite permis de prendre l'avantage à la 56e minute, avant d'enfoncer le clou à la 70e. Le Los Angeles Football Club est actuellement premier de la Conférence ouest de la MLS, juste devant le Galaxy. La rivalité entre les deux clubs est aussi celle de leurs deux buteurs-vedettes. Ibrahimovic avait ainsi déclaré juste avant le derby qu'il était "de loin" le meilleur joueur du championnat américain, même si le Mexicain Carlos Vela bénéficiait de meilleures statistiques. Vela, en tête du championnat ds buteurs de la MLS, a inscrit les deux buts du Los Angeles Football Club (4e, 97e), ses 20e et 21e de la saison. Mais cela n'aura pas suffi pour l'emporter. "Quand on joue contre un rival comme celui-là, dans un stade complet, je me sens survolté. Je ressens l'adrénaline. C'est considéré comme le plus gros match de la ligue et dans les plus gros matches, je montre de quoi je suis capable", a déclaré 'Ibracadabra' à l'issue de la rencontre. (Belga)