"Le KVO est heureux d'annoncer officiellement que Frank Dierckens a signé cette semaine un accord définitif avec un groupe d'investissement américain concernant la reprise et l'investissement dans notre club de football KV Ostende", a écrit le club dans un communiqué. "L'avenir du KV Ostende est ainsi assuré. Pour l'instant, nous travaillons sereinement et intensément sur notre dossier de licence qui sera présenté à la CBAS le lundi 4 mai. Après l'obtention de la licence, une communication plus étendue aura lieu."

Cela met un terme à des semaines d'incertitudes financières autour de l'avenir du club. Le 16 janvier, le KVO et le groupe d'investissement américain PMG (Pacific Media Group) ont conclu un accord de principe concernant la reprise du club, qui a également conduit à un accord signé le 15 février.

Mi-mars, PMG s'est finalement abstenu de réaliser l'acquisition après des négociations concernant les dettes existantes du club avec la société d'investissement Alychlo. Propriété de Marc Coucke, ancien président du KVO aujourd'hui au RSC Anderlecht, ce holding possède le stade du club ostendais.

Le club s'est ensuite vu refuser sa licence en première instance par la Commission ad hoc de l'Union belge car sa demande était basée sur une augmentation de capital de 2,7 millions d'euros devant être effectuée par PMG. N'ayant pas eu lieu, le KVO ne disposait pas des fonds nécessaires à l'obtention de sa licence et a fait appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS).

"Le KVO est heureux d'annoncer officiellement que Frank Dierckens a signé cette semaine un accord définitif avec un groupe d'investissement américain concernant la reprise et l'investissement dans notre club de football KV Ostende", a écrit le club dans un communiqué. "L'avenir du KV Ostende est ainsi assuré. Pour l'instant, nous travaillons sereinement et intensément sur notre dossier de licence qui sera présenté à la CBAS le lundi 4 mai. Après l'obtention de la licence, une communication plus étendue aura lieu." Cela met un terme à des semaines d'incertitudes financières autour de l'avenir du club. Le 16 janvier, le KVO et le groupe d'investissement américain PMG (Pacific Media Group) ont conclu un accord de principe concernant la reprise du club, qui a également conduit à un accord signé le 15 février. Mi-mars, PMG s'est finalement abstenu de réaliser l'acquisition après des négociations concernant les dettes existantes du club avec la société d'investissement Alychlo. Propriété de Marc Coucke, ancien président du KVO aujourd'hui au RSC Anderlecht, ce holding possède le stade du club ostendais.Le club s'est ensuite vu refuser sa licence en première instance par la Commission ad hoc de l'Union belge car sa demande était basée sur une augmentation de capital de 2,7 millions d'euros devant être effectuée par PMG. N'ayant pas eu lieu, le KVO ne disposait pas des fonds nécessaires à l'obtention de sa licence et a fait appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS).