Champion olympique à Rio l'an dernier, Kipchoge, 32 ans, qui avait couru un marathon en 2h00:25 lors d'une tentative hors compétition programmée par Nike le 6 mai à Monza, a devancé l'inattendu Ethiophien Guye Adola, un spécialiste du semi-marathon (meilleur chrono en 59:06) qui s'alignait à 26 ans pour la première fois sur 42,195 km. Il a franchi la ligne en 2h03:46. Les deux autres grands favoris Kenenisa Bekele, vainqueur en 2016 avec le 2e chrono absolu 2h03:03, et Wilson Kipsang, vainqueur en 2013, ont abandonné avant le 30e km. Cette victoire, la 8e en 9 marathons, a rapporté 40.000 euros à Kipchoge. (Belga)

Champion olympique à Rio l'an dernier, Kipchoge, 32 ans, qui avait couru un marathon en 2h00:25 lors d'une tentative hors compétition programmée par Nike le 6 mai à Monza, a devancé l'inattendu Ethiophien Guye Adola, un spécialiste du semi-marathon (meilleur chrono en 59:06) qui s'alignait à 26 ans pour la première fois sur 42,195 km. Il a franchi la ligne en 2h03:46. Les deux autres grands favoris Kenenisa Bekele, vainqueur en 2016 avec le 2e chrono absolu 2h03:03, et Wilson Kipsang, vainqueur en 2013, ont abandonné avant le 30e km. Cette victoire, la 8e en 9 marathons, a rapporté 40.000 euros à Kipchoge. (Belga)