Turgis avait connu une alerte lors d'une course en Belgique, la Famenne Ardenne Classic, le 27 septembre. Hospitalisé plusieurs jours à Rennes, le néo-pro s'est vu diagnostiquer une anomalie cardiaque incompatible avec la pratique du sport au haut-niveau. "C'est comme si tout s'écroulait", a confié Turgis dans un communiqué de son équipe. "Les médecins ont malheureusement confirmé ce que je redoutais depuis le test d'effort effectué lundi. Il est interdit de prendre le moindre risque. Même si je pourrai encore rouler à allure modérée et partager quelques sorties avec mes proches, je ne peux plus faire de sport de haut-niveau. Cette nouvelle va changer ma vie. C'est dur à accepter car j'aime le vélo par-dessus tout et j'ai un peu l'impression d'abandonner mes frères (Jimmy et Anthony, également coureurs pros). Il va me falloir du temps pour accepter cette décision mais j'espère rester dans le monde du vélo." Le manager Jérôme Pineau a également pris un coup sur la tête. "Oui, cette nouvelle met fin aux rêves d'un gamin et c'est d'une tristesse infinie. Mais nous avons, heureusement, bénéficié de la compétence de professionnels qui nous ont permis d'éviter de vivre un drame comme le sport en connaît parfois. Malgré le choc et la déception ressentis à l'annonce du diagnostic, nous pouvons nous estimer chanceux." (Belga)