Andre Luiz Calvelo de Souza avait été contrôlé positif le 18 mars a un stéroïde anabolisant, le drostanolone. Un résultat confirmé par celui de l'échantillon B. Il s'était montré le plus rapide le 24 avril (48.15) lors des sélections brésiliennes pour les JO de Tokyo (du 23 juillet au 8 aout). Il peut interjeter un recours devant le TAS, le tribunal arbitral du sport, de Lausanne. (Belga)

Andre Luiz Calvelo de Souza avait été contrôlé positif le 18 mars a un stéroïde anabolisant, le drostanolone. Un résultat confirmé par celui de l'échantillon B. Il s'était montré le plus rapide le 24 avril (48.15) lors des sélections brésiliennes pour les JO de Tokyo (du 23 juillet au 8 aout). Il peut interjeter un recours devant le TAS, le tribunal arbitral du sport, de Lausanne. (Belga)