"Nous avons dû prendre la décision" de ne pas accueillir la compétition, a déclaré lors d'une conférence de presse Kiyotaka Suhara, secrétaire général de la JFA. M.Suhara a notamment souligné la difficulté de mettre en place des mesures sanitaires, comme une preuve de vaccination contre le Covid-19 ou des tests négatifs obligatoires, en raison du manque de temps restant d'ici au début du tournoi. La Fédération a également mis en avant ses difficultés économiques en raison de la pandémie, qui a poussé l'instance à "puiser dans ses économies", ce qu'elle ne peut plus se permettre, selon le président Kozo Tashima. La FIFA n'a quant à elle toujours pas pris de décision quant à la date et au lieu de l'évènement, qui pourrait avoir lieu en 2022 selon Kyodo. Le Japon avait déjà accueilli la Coupe du monde des clubs en 2016 et la fédération nippone souhaitait organiser l'édition 2021 notamment pour célébrer son 100e anniversaire, d'après Kyodo. L'édition 2020, déplacée en février 2021, avait été remportée par le Bayern Munich. Le Japon subit depuis le début de l'été une cinquième vague de Covid-19, la plus violente à ce jour dans le pays, qui a poussé le gouvernement à remettre en place des mesures de restriction sanitaires mi-juillet, étendues en août à la majorité du pays. Elles devraient être une nouvelle fois prolongées jusqu'à fin septembre, selon les médias locaux. (Belga)

"Nous avons dû prendre la décision" de ne pas accueillir la compétition, a déclaré lors d'une conférence de presse Kiyotaka Suhara, secrétaire général de la JFA. M.Suhara a notamment souligné la difficulté de mettre en place des mesures sanitaires, comme une preuve de vaccination contre le Covid-19 ou des tests négatifs obligatoires, en raison du manque de temps restant d'ici au début du tournoi. La Fédération a également mis en avant ses difficultés économiques en raison de la pandémie, qui a poussé l'instance à "puiser dans ses économies", ce qu'elle ne peut plus se permettre, selon le président Kozo Tashima. La FIFA n'a quant à elle toujours pas pris de décision quant à la date et au lieu de l'évènement, qui pourrait avoir lieu en 2022 selon Kyodo. Le Japon avait déjà accueilli la Coupe du monde des clubs en 2016 et la fédération nippone souhaitait organiser l'édition 2021 notamment pour célébrer son 100e anniversaire, d'après Kyodo. L'édition 2020, déplacée en février 2021, avait été remportée par le Bayern Munich. Le Japon subit depuis le début de l'été une cinquième vague de Covid-19, la plus violente à ce jour dans le pays, qui a poussé le gouvernement à remettre en place des mesures de restriction sanitaires mi-juillet, étendues en août à la majorité du pays. Elles devraient être une nouvelle fois prolongées jusqu'à fin septembre, selon les médias locaux. (Belga)