C'est la deuxième fois que le rendez-vous n'aura pas lieu en mai. En 2015, la course avait été annulée en raison des menaces d'attentats. "Par cette décision, nous apportons notre contribution aux efforts fournis pour ralentir la propagation du coronavirus et nous verrons avec les autorités compétentes et l'UCI, l'Union cycliste internationale, comment reprogrammer cette 59e édition plus tard dans le calendrier, peut-être en septembre ou octobre", a expliqué Claude Rach, le directeur de course. (Belga)

C'est la deuxième fois que le rendez-vous n'aura pas lieu en mai. En 2015, la course avait été annulée en raison des menaces d'attentats. "Par cette décision, nous apportons notre contribution aux efforts fournis pour ralentir la propagation du coronavirus et nous verrons avec les autorités compétentes et l'UCI, l'Union cycliste internationale, comment reprogrammer cette 59e édition plus tard dans le calendrier, peut-être en septembre ou octobre", a expliqué Claude Rach, le directeur de course. (Belga)