Le 15 mai dernier, le comité de concertation avait donné son feu vert à l'organisation de l'événement, permettant ainsi au promoteur de négocier avec Liberty Media, chargé de la promotion mondiale de la F1, pour couvrir le manque à gagner que va entraîner l'absence des spectateurs (près de 165.000 tickets avaient été vendus, NDLR). "Le maintien de cet événement a été rendu possible grâce au travail et à la collaboration du Gouvernement wallon, du Circuit de Spa-Francorchamps, du RACB, de la FIA mais également de la FOM puisque ce Grand Prix sera organisé en dehors du contrat 'Promoteur' en cours et sans contribution financière de la Région wallonne", a expliqué Vanessa Maes, CEO de Spa Grand Prix. "Ce modèle inédit permettra au Circuit de Spa-Francorchamps, outil économique important en Wallonie, d'atténuer quelque peu les effets financiers de cette crise historique. Les conditions négociées permettent également de consolider la place du Grand Prix de Belgique dans le calendrier très prisé du championnat du monde de Formule 1 puisqu'elles incluent une prolongation de notre contrat 'Promoteur' actuel jusqu'en 2022". La Formule 1 a officialisé les huit premières manches de la saison, qui débutera le week-end du 3 au 5 juillet en Autriche. L'Autriche accueillera une deuxième course le week-end suivant. Le Grand Prix de Belgique constitue la septième manche. (Belga)

Le 15 mai dernier, le comité de concertation avait donné son feu vert à l'organisation de l'événement, permettant ainsi au promoteur de négocier avec Liberty Media, chargé de la promotion mondiale de la F1, pour couvrir le manque à gagner que va entraîner l'absence des spectateurs (près de 165.000 tickets avaient été vendus, NDLR). "Le maintien de cet événement a été rendu possible grâce au travail et à la collaboration du Gouvernement wallon, du Circuit de Spa-Francorchamps, du RACB, de la FIA mais également de la FOM puisque ce Grand Prix sera organisé en dehors du contrat 'Promoteur' en cours et sans contribution financière de la Région wallonne", a expliqué Vanessa Maes, CEO de Spa Grand Prix. "Ce modèle inédit permettra au Circuit de Spa-Francorchamps, outil économique important en Wallonie, d'atténuer quelque peu les effets financiers de cette crise historique. Les conditions négociées permettent également de consolider la place du Grand Prix de Belgique dans le calendrier très prisé du championnat du monde de Formule 1 puisqu'elles incluent une prolongation de notre contrat 'Promoteur' actuel jusqu'en 2022". La Formule 1 a officialisé les huit premières manches de la saison, qui débutera le week-end du 3 au 5 juillet en Autriche. L'Autriche accueillera une deuxième course le week-end suivant. Le Grand Prix de Belgique constitue la septième manche. (Belga)