RCS Sport a pris en compte la situation nationale et internationale relative au coronavirus et annoncé que le Tour d'Italie était reporté. "De nouvelles dates ne seront pas annoncées avant le 3 avril, lorsque le décret pris par le gouvernement italien le 4 mars viendra à expiration et, uniquement, après avoir consulté les autorités compétentes du gouvernement italien, des autorités locales, territoriales et des fédérations sportives internationales et italiennes", précise le communiqué de l'organisateur du Tour d'Italie qui devait se disputer du 9 au 31 mai. "Ces trois dernières semaines, les organisateurs hongrois et italien ont suivi étroitement le développement de l'épidémie du CoVid-19 en Europe pour s'assurer de la sécurité et la santé des coureurs, des supporters et des staffs", avait indiqué Mariusz Revesz, délégué à l'organisation des épreuves au sein du gouvernement hongrois plus tôt dans la journée. "L'évolution de la situation a poussé le gouvernement hongrois a prendre des mesures pour freiner la pandémie et à déclarer un état d'urgence interdisant l'organisation d'évènements de masse et rendant impossible l'organisation d'événements internationaux comme le 'Grand Départ' du Tour d'Italie." "L'objectif des deux parties est de faire démarrer le Giro en Hongrie ultérieurement", avait-t-il encore écrit. (Belga)

RCS Sport a pris en compte la situation nationale et internationale relative au coronavirus et annoncé que le Tour d'Italie était reporté. "De nouvelles dates ne seront pas annoncées avant le 3 avril, lorsque le décret pris par le gouvernement italien le 4 mars viendra à expiration et, uniquement, après avoir consulté les autorités compétentes du gouvernement italien, des autorités locales, territoriales et des fédérations sportives internationales et italiennes", précise le communiqué de l'organisateur du Tour d'Italie qui devait se disputer du 9 au 31 mai. "Ces trois dernières semaines, les organisateurs hongrois et italien ont suivi étroitement le développement de l'épidémie du CoVid-19 en Europe pour s'assurer de la sécurité et la santé des coureurs, des supporters et des staffs", avait indiqué Mariusz Revesz, délégué à l'organisation des épreuves au sein du gouvernement hongrois plus tôt dans la journée. "L'évolution de la situation a poussé le gouvernement hongrois a prendre des mesures pour freiner la pandémie et à déclarer un état d'urgence interdisant l'organisation d'évènements de masse et rendant impossible l'organisation d'événements internationaux comme le 'Grand Départ' du Tour d'Italie." "L'objectif des deux parties est de faire démarrer le Giro en Hongrie ultérieurement", avait-t-il encore écrit. (Belga)