Lundi, c'est une étape de plat relatif longue de 205,5 km qui menait les coureurs de Mondsee à Steyr. Une première (vaine) tentative d'attaque a été lancée par trois hommes. Et après 28 km, quatre coureurs - parmi lesquels le Polonais Jacek Morajko (Wibatech-Fuji) et le Russe Artur Ershov (RusVelo) - sont ensuite parvenus à s'extraire du peloton et à se constituer une avance de 3:30. Au sein du peloton, ce sont les Bardiani, la formation du leader italien Nicola Ruffoni, qui ont mené la poursuite. Les fuyards ont ainsi pu être repris à 15 km de l'arrivée. Ce fut le signal pour le Britannique James McLaughlin (Felbermayr Simplon Wels), décidé à tente sa chance. Sa tentative fut pourtant de courte durée. Le final s'est joué au sprint et à ce jeu c'est Venturini qui s'est montré le plus rapide, devant Pasqualon et Van Ginneken. Backaert et l'Espagnol Delio Fernandez (Delko Marseille Provence KTM) ont complété le top 5. Pasqualon a pris le maillot de leader à son compatriote Ruffoni. Mardi, le peloton se rendra de Stift Ardagger à Sonntagberg (179,9 km), avec une arrivée au sommet d'une difficulté de 3e catégorie. (Belga)

Lundi, c'est une étape de plat relatif longue de 205,5 km qui menait les coureurs de Mondsee à Steyr. Une première (vaine) tentative d'attaque a été lancée par trois hommes. Et après 28 km, quatre coureurs - parmi lesquels le Polonais Jacek Morajko (Wibatech-Fuji) et le Russe Artur Ershov (RusVelo) - sont ensuite parvenus à s'extraire du peloton et à se constituer une avance de 3:30. Au sein du peloton, ce sont les Bardiani, la formation du leader italien Nicola Ruffoni, qui ont mené la poursuite. Les fuyards ont ainsi pu être repris à 15 km de l'arrivée. Ce fut le signal pour le Britannique James McLaughlin (Felbermayr Simplon Wels), décidé à tente sa chance. Sa tentative fut pourtant de courte durée. Le final s'est joué au sprint et à ce jeu c'est Venturini qui s'est montré le plus rapide, devant Pasqualon et Van Ginneken. Backaert et l'Espagnol Delio Fernandez (Delko Marseille Provence KTM) ont complété le top 5. Pasqualon a pris le maillot de leader à son compatriote Ruffoni. Mardi, le peloton se rendra de Stift Ardagger à Sonntagberg (179,9 km), avec une arrivée au sommet d'une difficulté de 3e catégorie. (Belga)