Voetbal Vlaanderen, l'aile flamande de l'Union belge de football, a conclu jeudi, à la suite de la publication du décret ministériel comprenant les mesures sanitaires pour la deuxième phase du plan été, que le football amateur peut être organisé "presque comme avant" la pandémie, tant en extérieur qu'en intérieur.

Le Décret a été publié jeudi et traduit les décisions du Comité de concertation du 18 juin. A quelques exceptions près, les mesures entrent en vigueur le dimanche 27 juin. "Le football peut à nouveau être pratiqué dans des conditions normales", a affirmé jeudi Voetbal Vlaanderen.

Par exemple, il n'y a plus de limite au nombre de sportifs autorisés sur le terrain. Les contacts peuvent à nouveau se faire, dans la mesure où cela est nécessaire en raison de la nature du sport. Cela s'applique aussi bien aux sports organisés que non-organisés. Les vestiaires et les douches peuvent à nouveau ouvrir. "Nous conseillons toujours de prévoir une ventilation optimale ou, si cela n'est pas possible, de limiter la capacité. Lors de la réouverture, tenez compte des procédures nécessaires pour prévenir la légionellose", indique Voetbal Vlaanderen dans un communiqué.

Pas de dépistage à l'entrée

Seuls les participants à des camps sportifs sont encore soumis à une limite. A partir du 25 juin, ce nombre sera de 100 participants maximum et, à partir du 30 juillet, de 200 participants maximum.

A partir de la semaine prochaine, davantage de spectateurs seront autorisés dans les tribunes, souligne Voetbal Vlaanderen, qui précise encore que les participants mineurs aux activités sportives et les athlètes handicapés peuvent être accompagnés par un ou plusieurs membres de leur foyer, quelle que soit la nature de l'activité.

En intérieur, la capacité est portée à 2.000 personnes maximum, avec masque buccal et distance de sécurité. En extérieur, elle est de 2.500 personnes, avec masque buccal et distance de sécurité. Le masque peut temporairement être retiré lorsqu'on est assis en position fixe, par exemple dans un stade football.

Les clubs de football ne sont pas obligés de proposer un dépistage à l'entrée de l'événement.

Voetbal Vlaanderen, l'aile flamande de l'Union belge de football, a conclu jeudi, à la suite de la publication du décret ministériel comprenant les mesures sanitaires pour la deuxième phase du plan été, que le football amateur peut être organisé "presque comme avant" la pandémie, tant en extérieur qu'en intérieur.Le Décret a été publié jeudi et traduit les décisions du Comité de concertation du 18 juin. A quelques exceptions près, les mesures entrent en vigueur le dimanche 27 juin. "Le football peut à nouveau être pratiqué dans des conditions normales", a affirmé jeudi Voetbal Vlaanderen. Par exemple, il n'y a plus de limite au nombre de sportifs autorisés sur le terrain. Les contacts peuvent à nouveau se faire, dans la mesure où cela est nécessaire en raison de la nature du sport. Cela s'applique aussi bien aux sports organisés que non-organisés. Les vestiaires et les douches peuvent à nouveau ouvrir. "Nous conseillons toujours de prévoir une ventilation optimale ou, si cela n'est pas possible, de limiter la capacité. Lors de la réouverture, tenez compte des procédures nécessaires pour prévenir la légionellose", indique Voetbal Vlaanderen dans un communiqué.Pas de dépistage à l'entrée Seuls les participants à des camps sportifs sont encore soumis à une limite. A partir du 25 juin, ce nombre sera de 100 participants maximum et, à partir du 30 juillet, de 200 participants maximum. A partir de la semaine prochaine, davantage de spectateurs seront autorisés dans les tribunes, souligne Voetbal Vlaanderen, qui précise encore que les participants mineurs aux activités sportives et les athlètes handicapés peuvent être accompagnés par un ou plusieurs membres de leur foyer, quelle que soit la nature de l'activité. En intérieur, la capacité est portée à 2.000 personnes maximum, avec masque buccal et distance de sécurité. En extérieur, elle est de 2.500 personnes, avec masque buccal et distance de sécurité. Le masque peut temporairement être retiré lorsqu'on est assis en position fixe, par exemple dans un stade football. Les clubs de football ne sont pas obligés de proposer un dépistage à l'entrée de l'événement.