L'information a été officialisée par la conférence de presse de la Première Ministre Sophie Wilmès au sortir du Conseil National de Sécurité. Le championnat de Belgique de football sera suspendu jusqu'au 31 juillet prochain. C'était le signal attendu par la Pro League, notamment pour pouvoir éviter le remboursement des droits TV déjà perçus en évoquant un cas de force majeure. Une bouffée d'oxygène dans de nombreux stades, où les comptes sont déjà dans le rouge.

Pour connaître les modalités de la reprise, il faudra attendre le 15 mai prochain, date où se tiendra l'assemblée générale de la Pro League. Elle devrait entériner la fin de la saison 2019-2020, et donc le titre du FC Bruges. La seule exception pourrait être la finale de la Coupe de Belgique, prévue entre les Brugeois et l'Antwerp. Le duel ouvrirait alors la saison, au lieu de la traditionnelle Supercoupe, et définirait ainsi la valeur du ticket européen décroché par les Anversois (et, par ricochet, les Carolos, troisièmes au moment de l'arrêt du championnat).

Par la suite, ce serait la saison 2020-2021 qui démarrerait, probablement à huis-clos dans un premier temps.

La Pro League prend acte de la décision du gouvernement et statuera le 15 mai

La Pro League a pris acte de la décision du Conseil national de Sécurité d'interdire les compétitions sportives, dont le football professionnel, jusqu'au 31 juillet. "Il va de soi que la Pro League et ses clubs respecteront cette décision", a communiqué mercredi l'instance du football professionnel belge.

"Le management de la Pro League et le groupe de travail mis en place au sein de la Pro League afin d'examiner les conséquences sportives et financières liées à la crise du coronavirus tiendront compte de la décision du Conseil national de Sécurité dans leurs travaux. Les propositions du groupe de travail seront présentées aux clubs de la Pro League lors de l'Assemblée Générale du 15 mai", peut-on lire dans le communiqué.

La Pro League avait reporté son Assemblée générale à plusieurs reprises dans l'attente d'une décision du gouvernement en matière sportive. La Pro League va devoir définir ainsi les modalités et les conséquences d'un éventuel arrêt définitif, lors de son AG du 15 mai. Elle devra décider s'il y a un champion (Bruges), qui bénéficiera d'un ticket européen, qui montera ou sera relégué. Elle devra aussi se positionner sur la finale de la Coupe de Belgique reprogrammée pour l'heure le 2 août.

L'information a été officialisée par la conférence de presse de la Première Ministre Sophie Wilmès au sortir du Conseil National de Sécurité. Le championnat de Belgique de football sera suspendu jusqu'au 31 juillet prochain. C'était le signal attendu par la Pro League, notamment pour pouvoir éviter le remboursement des droits TV déjà perçus en évoquant un cas de force majeure. Une bouffée d'oxygène dans de nombreux stades, où les comptes sont déjà dans le rouge.Pour connaître les modalités de la reprise, il faudra attendre le 15 mai prochain, date où se tiendra l'assemblée générale de la Pro League. Elle devrait entériner la fin de la saison 2019-2020, et donc le titre du FC Bruges. La seule exception pourrait être la finale de la Coupe de Belgique, prévue entre les Brugeois et l'Antwerp. Le duel ouvrirait alors la saison, au lieu de la traditionnelle Supercoupe, et définirait ainsi la valeur du ticket européen décroché par les Anversois (et, par ricochet, les Carolos, troisièmes au moment de l'arrêt du championnat).Par la suite, ce serait la saison 2020-2021 qui démarrerait, probablement à huis-clos dans un premier temps.