La crise du coronavirus a frappé le football amateur belge en plein coeur. Les championnats arrêtés au mois de mars dernier ont privé les clubs de revenus, et la reprise qui s'annonce progressivement est encore pleine d'incertitudes. Surtout, la fin du printemps est habituellement propice à l'organisation d'évènements qui aident à renflouer des caisses de moins en moins remplies.

Avec cette enquête, Sport/Foot Magazine ne veut pas seulement mesurer l'ampleur des dégâts, mais aussi partir à la recherche de solutions pour survivre au mieux à cette crise sanitaire.

Amoureux du football amateur, impliqués dans les clubs, répondez aux cinq questions suivantes pour nous aider à rassembler les pistes qui aideront le football amateur à sortir la tête de l'eau !

La crise du coronavirus a frappé le football amateur belge en plein coeur. Les championnats arrêtés au mois de mars dernier ont privé les clubs de revenus, et la reprise qui s'annonce progressivement est encore pleine d'incertitudes. Surtout, la fin du printemps est habituellement propice à l'organisation d'évènements qui aident à renflouer des caisses de moins en moins remplies.Avec cette enquête, Sport/Foot Magazine ne veut pas seulement mesurer l'ampleur des dégâts, mais aussi partir à la recherche de solutions pour survivre au mieux à cette crise sanitaire.Amoureux du football amateur, impliqués dans les clubs, répondez aux cinq questions suivantes pour nous aider à rassembler les pistes qui aideront le football amateur à sortir la tête de l'eau !