Ce projet de rachat d'un club historique de la Premier League, qui s'était heurté à d'importantes critiques de la part de défenseurs des droits de l'Homme, mais aussi de la chaîne qatarie BeIN Sport pour des questions de piratages d'images dont elle avait les droits, attendait depuis des semaines un feu vert des autorités du football britannique qui n'est jamais venu. "Avec une profonde reconnaissance pour la communauté de Newcastle et pour l'importance de son club de football, nous avons pris la décision de retirer notre intérêt dans l'achat du Newcastle United Football Club", a écrit le fonds d'investissement dans un communiqué cité par Sky Sports. "Nous le faisons avec regret, car nous étions enthousiastes et pleinement engagés à investir dans la grande ville de Newcastle et nous pensions que nous aurions pu redonner au club la place que son histoire, sa tradition et ses supporters méritent. Finalement, au cours de ce processus d'une durée imprévisible, l'accord commercial entre le groupe d'investissement et les propriétaires a expiré et notre thèse d'investissement n'a pas pu être soutenue, en particulier en raison de l'absence de clarté quant aux circonstances dans lesquelles la prochaine saison débutera et aux nouvelles normes qui en découleront pour les matchs, les entraînements et les autres activités." (Belga)

Ce projet de rachat d'un club historique de la Premier League, qui s'était heurté à d'importantes critiques de la part de défenseurs des droits de l'Homme, mais aussi de la chaîne qatarie BeIN Sport pour des questions de piratages d'images dont elle avait les droits, attendait depuis des semaines un feu vert des autorités du football britannique qui n'est jamais venu. "Avec une profonde reconnaissance pour la communauté de Newcastle et pour l'importance de son club de football, nous avons pris la décision de retirer notre intérêt dans l'achat du Newcastle United Football Club", a écrit le fonds d'investissement dans un communiqué cité par Sky Sports. "Nous le faisons avec regret, car nous étions enthousiastes et pleinement engagés à investir dans la grande ville de Newcastle et nous pensions que nous aurions pu redonner au club la place que son histoire, sa tradition et ses supporters méritent. Finalement, au cours de ce processus d'une durée imprévisible, l'accord commercial entre le groupe d'investissement et les propriétaires a expiré et notre thèse d'investissement n'a pas pu être soutenue, en particulier en raison de l'absence de clarté quant aux circonstances dans lesquelles la prochaine saison débutera et aux nouvelles normes qui en découleront pour les matchs, les entraînements et les autres activités." (Belga)