Comme en Belgique, où le gouvernement fédéral a recommandé mardi une interdiction des événements dans des lieux couverts rassemblant plus de 1.000 personnes, le Brabant néerlandais a pris des mesures. "Le nombre de visiteurs attendus au Final Four de la BENE-League est supérieur à 1.000. À notre avis, limiter ce nombre afin de rester en dessous de 1.000 n'est pas conforme à la politique de santé actuelle. C'est pourquoi nous avons décidé de ne pas autoriser la tenue de l'événement", pouvait-on lire dans le communiqué. Achilles-Bocholt, tenant du titre, Visé, Kembit-Lions et Herpertz/Bevo s'étaient qualifiés à l'issue de la phase classique. Les demi-finales devaient se tenir samedi, la finale dimanche. (Belga)

Comme en Belgique, où le gouvernement fédéral a recommandé mardi une interdiction des événements dans des lieux couverts rassemblant plus de 1.000 personnes, le Brabant néerlandais a pris des mesures. "Le nombre de visiteurs attendus au Final Four de la BENE-League est supérieur à 1.000. À notre avis, limiter ce nombre afin de rester en dessous de 1.000 n'est pas conforme à la politique de santé actuelle. C'est pourquoi nous avons décidé de ne pas autoriser la tenue de l'événement", pouvait-on lire dans le communiqué. Achilles-Bocholt, tenant du titre, Visé, Kembit-Lions et Herpertz/Bevo s'étaient qualifiés à l'issue de la phase classique. Les demi-finales devaient se tenir samedi, la finale dimanche. (Belga)