Porto, que vient de rejoindre l'entraîneur Sergio Conceiçao, ex-Nantes, devra faire une croix sur 700.000 euros, retenus "sur ses revenus issus des compétitions de l'UEFA à partir de la saison 2016/17". Une somme de 1,5 millions d'euros supplémentaire "pourra être retenue en fonction" des efforts fournis, ou non, par le club pour se remettre en conformité avec le FPF (ne pas dépenser plus qu'on ne gagne). Les "Dragons" de Porto se sont engagés à "limiter (leur) déficit maximum à 30 millions d'euros pour l'année fiscale prenant fin en 2017, à 20 millions d'euros pour l'année fiscale 2018 et à 10 millions d'euros pour l'année fiscale 2019". Porto "pour la saison 2017/18", ne pourra par ailleurs "enregistrer plus de 22 joueurs" au lieu "du maximum potentiel de 25" dans les compétitions UEFA. "Ce total sera de 23 joueurs pour la saison 2018/19. La restriction sera levée pour les saisons 2019/20 et/ou 2020/21 si le club se conforme aux mesures opérationnelles et financières convenues", conclut l'UEFA. (Belga)

Porto, que vient de rejoindre l'entraîneur Sergio Conceiçao, ex-Nantes, devra faire une croix sur 700.000 euros, retenus "sur ses revenus issus des compétitions de l'UEFA à partir de la saison 2016/17". Une somme de 1,5 millions d'euros supplémentaire "pourra être retenue en fonction" des efforts fournis, ou non, par le club pour se remettre en conformité avec le FPF (ne pas dépenser plus qu'on ne gagne). Les "Dragons" de Porto se sont engagés à "limiter (leur) déficit maximum à 30 millions d'euros pour l'année fiscale prenant fin en 2017, à 20 millions d'euros pour l'année fiscale 2018 et à 10 millions d'euros pour l'année fiscale 2019". Porto "pour la saison 2017/18", ne pourra par ailleurs "enregistrer plus de 22 joueurs" au lieu "du maximum potentiel de 25" dans les compétitions UEFA. "Ce total sera de 23 joueurs pour la saison 2018/19. La restriction sera levée pour les saisons 2019/20 et/ou 2020/21 si le club se conforme aux mesures opérationnelles et financières convenues", conclut l'UEFA. (Belga)