OH Louvain avait décidé d'aller en appel, devant la CBAS, de la décision du Conseil disciplinaire de l'Union belge de football de faire rejouer ce duel contre le club malinois. L'affaire a été plaidée vendredi devant la CBAS qui a donc donné raison à OHL. "C'est un précédent important pour le sport", a commenté le club louvaniste. Le 15 janvier, en raison de cas de coronavirus au sein de son effectif, Malines ne s'était pas rendu au Den Dreef de Louvain bien que sa demande de reporter le match ait été rejetée par le responsable du calendrier. Malines avait annoncé que deux de ses gardiens étaient positifs, le titulaire Gaëtan Coucke et Maxime Wenssens, mais ce dernier était considéré comme un espoir par la fédération, qui estimait qu'il n'entrait pas en ligne de compte pour le protocole. Au moment de la rencontre, le protocole Covid de la Pro League stipulait qu'une rencontre pouvait être reportée si au moins sept joueurs avec au moins 30% de temps de jeu ou si deux gardiens du noyau A étaient testés positifs. Quelques jours après cette affaire, la Pro League adaptait son protocole. (Belga)

OH Louvain avait décidé d'aller en appel, devant la CBAS, de la décision du Conseil disciplinaire de l'Union belge de football de faire rejouer ce duel contre le club malinois. L'affaire a été plaidée vendredi devant la CBAS qui a donc donné raison à OHL. "C'est un précédent important pour le sport", a commenté le club louvaniste. Le 15 janvier, en raison de cas de coronavirus au sein de son effectif, Malines ne s'était pas rendu au Den Dreef de Louvain bien que sa demande de reporter le match ait été rejetée par le responsable du calendrier. Malines avait annoncé que deux de ses gardiens étaient positifs, le titulaire Gaëtan Coucke et Maxime Wenssens, mais ce dernier était considéré comme un espoir par la fédération, qui estimait qu'il n'entrait pas en ligne de compte pour le protocole. Au moment de la rencontre, le protocole Covid de la Pro League stipulait qu'une rencontre pouvait être reportée si au moins sept joueurs avec au moins 30% de temps de jeu ou si deux gardiens du noyau A étaient testés positifs. Quelques jours après cette affaire, la Pro League adaptait son protocole. (Belga)