En raison des absences de Brandon Mechele (blessé) et Thomas Meunier (suspendu), Michel Preud'homme a remanié sa défense en alignant Duarte dans l'axe avec Engels et Tom Hôgli à droite.

Il a suffi de dix minutes de feu aux Brugeois pour profiter de la faiblesse de la défense de Lokeren. Après avoir récupéré le ballon, Lestienne a servi Refaelov, qui n'a eu qu'à le pousser au fond (1-0).

Si le rythme a alors légèrement baissé, Bruges a conservé l'initiative et a doublé son avantage sur un coup de coin. Dans un premier temps, Copa a repoussé un envoi de Duarte mais Engels a surgi de la tête (2-0).

Sans Hamdi Harbaoui suspendu, Lokeren n'a pas été dangereux. Dutra a tablé sur sa vitesse mais il n'est pas aussi fort que le Tunisien dans le jeu de combinaisons. A la reprise, Lokeren a eu un bon quart d'heure, qui l'a vu réduire la marque par Denis Odoi (57e). Mais De Sutter et Refaelov n'ont pas laissé traîner les choses et Vazquez a allongé la série dans les arrêts de jeu.

En raison des absences de Brandon Mechele (blessé) et Thomas Meunier (suspendu), Michel Preud'homme a remanié sa défense en alignant Duarte dans l'axe avec Engels et Tom Hôgli à droite. Il a suffi de dix minutes de feu aux Brugeois pour profiter de la faiblesse de la défense de Lokeren. Après avoir récupéré le ballon, Lestienne a servi Refaelov, qui n'a eu qu'à le pousser au fond (1-0). Si le rythme a alors légèrement baissé, Bruges a conservé l'initiative et a doublé son avantage sur un coup de coin. Dans un premier temps, Copa a repoussé un envoi de Duarte mais Engels a surgi de la tête (2-0). Sans Hamdi Harbaoui suspendu, Lokeren n'a pas été dangereux. Dutra a tablé sur sa vitesse mais il n'est pas aussi fort que le Tunisien dans le jeu de combinaisons. A la reprise, Lokeren a eu un bon quart d'heure, qui l'a vu réduire la marque par Denis Odoi (57e). Mais De Sutter et Refaelov n'ont pas laissé traîner les choses et Vazquez a allongé la série dans les arrêts de jeu.