"Le FC Barcelone et Eric Abidal son parvenus à un accord pour mettre fin au contrat qui les unissait. Le club souhaite remercier publiquement Eric Abidal pour son professionnalisme, son engagement, son dévouement (...)", a indiqué le club catalan dans un communiqué. Joueur du Barça de 2007 à 2013, Eric Abidal, 40 ans, était devenu directeur sportif en juin 2018. Il est limogé quelques jours après la déroute face au Bayern Munich (8-2) vendredi en quarts de finale de la Ligue des champions, la plus lourde défaite de l'histoire du Barça, sur la scène européenne. Sous le feu de la critique depuis janvier, Abidal n'a pas réussi à donner du corps au projet sportif catalan. Il aura été le deuxième après Quique Setién à payer les pots cassés de la saison catastrophique du FC Barcelone, la première sans aucun titre remporté depuis 2007. Abidal a notamment été pointé du doigt pour sa gestion du licenciement de l'ancien entraîneur Ernesto Valverde, remplacé par Quique Setién le 13 janvier dernier. Avec d'autres dirigeants, Abidal avait rendu visite à Xavi, coach d'Al-Sadd au Qatar, pour lui proposer la place de Valverde, encore en poste à cette date, mais l'ex-légende du Barça avait refusé. Une affaire qui a poursuivi le Français jusqu'à son limogeage: le 6 février, la superstar Lionel Messi était sorti de son silence habituel, et avait publié un message sur Instagram pour exhorter son directeur sportif à "assumer ses décisions" et à "donner des noms", après que ce dernier avait fait porter la responsabilité du licenciement de Valverde aux joueurs dans une interview. (Belga)

"Le FC Barcelone et Eric Abidal son parvenus à un accord pour mettre fin au contrat qui les unissait. Le club souhaite remercier publiquement Eric Abidal pour son professionnalisme, son engagement, son dévouement (...)", a indiqué le club catalan dans un communiqué. Joueur du Barça de 2007 à 2013, Eric Abidal, 40 ans, était devenu directeur sportif en juin 2018. Il est limogé quelques jours après la déroute face au Bayern Munich (8-2) vendredi en quarts de finale de la Ligue des champions, la plus lourde défaite de l'histoire du Barça, sur la scène européenne. Sous le feu de la critique depuis janvier, Abidal n'a pas réussi à donner du corps au projet sportif catalan. Il aura été le deuxième après Quique Setién à payer les pots cassés de la saison catastrophique du FC Barcelone, la première sans aucun titre remporté depuis 2007. Abidal a notamment été pointé du doigt pour sa gestion du licenciement de l'ancien entraîneur Ernesto Valverde, remplacé par Quique Setién le 13 janvier dernier. Avec d'autres dirigeants, Abidal avait rendu visite à Xavi, coach d'Al-Sadd au Qatar, pour lui proposer la place de Valverde, encore en poste à cette date, mais l'ex-légende du Barça avait refusé. Une affaire qui a poursuivi le Français jusqu'à son limogeage: le 6 février, la superstar Lionel Messi était sorti de son silence habituel, et avait publié un message sur Instagram pour exhorter son directeur sportif à "assumer ses décisions" et à "donner des noms", après que ce dernier avait fait porter la responsabilité du licenciement de Valverde aux joueurs dans une interview. (Belga)