"C'était plutôt une finale d'un Grand Prix ou même d'un Grand Chelem", a en effet commenté Matthias Casse. "Je suis en effet 8e mondial, et Sami 14e. Cela donne à ce titre une dimension supplémentaire. Dans les semaines qui vont suivre on va tous les deux littéralement se battre pour savoir qui va pouvoir défendre la Belgique aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 car il ne peut y avoir qu'un seul judoka par pays par catégorie". En parlant des JO, Tokyo 2020 est toujours bien dans la tête de Dirk Van Tichelt qui, à 34 ans, a décroché un 9e titre de champion de Belgique, le premier depuis 2012 en écartant en finale Jeroen Casse, 20 ans, en finale des moins de 73kg. Dirk Van Tichelt avoue d'ailleurs que "ce sont les jeunes qui me motivent pour tenter de décrocher ma qualification pour les JO". L'Ours de Beer sait que l'année 2019 est capitale. "Et sur la lancée de ces dernières semaines, j'espère bien profiter des derniers rendez-vous de 2018 - le Grand Prix de La Haye dans deux semaines ete le Grand Chelem d'Osaka à la fin du mois - pour bien entrer dans 2019, une année capitale. Un titre de champion de Belgique, c'est toujours chouette, mais c'est mieux quand l'opposition est là et les jeunes me poussent constamment." Parmi les autres champions titrés samedi, Jorre Verstraeten (-60 kg), qui a fait le pas vers la fédération francophone de judo en juin dernier, était aux anges. "Cela montre que j'ai fait le bon choix. Je suis entouré de gens qui me permettent de produire mon meilleur judo. C'était très clair à Abou Dhabi en Grand Chelem (5e). Avec un peu de chance, j'étais sur le podium". (Belga)

"C'était plutôt une finale d'un Grand Prix ou même d'un Grand Chelem", a en effet commenté Matthias Casse. "Je suis en effet 8e mondial, et Sami 14e. Cela donne à ce titre une dimension supplémentaire. Dans les semaines qui vont suivre on va tous les deux littéralement se battre pour savoir qui va pouvoir défendre la Belgique aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 car il ne peut y avoir qu'un seul judoka par pays par catégorie". En parlant des JO, Tokyo 2020 est toujours bien dans la tête de Dirk Van Tichelt qui, à 34 ans, a décroché un 9e titre de champion de Belgique, le premier depuis 2012 en écartant en finale Jeroen Casse, 20 ans, en finale des moins de 73kg. Dirk Van Tichelt avoue d'ailleurs que "ce sont les jeunes qui me motivent pour tenter de décrocher ma qualification pour les JO". L'Ours de Beer sait que l'année 2019 est capitale. "Et sur la lancée de ces dernières semaines, j'espère bien profiter des derniers rendez-vous de 2018 - le Grand Prix de La Haye dans deux semaines ete le Grand Chelem d'Osaka à la fin du mois - pour bien entrer dans 2019, une année capitale. Un titre de champion de Belgique, c'est toujours chouette, mais c'est mieux quand l'opposition est là et les jeunes me poussent constamment." Parmi les autres champions titrés samedi, Jorre Verstraeten (-60 kg), qui a fait le pas vers la fédération francophone de judo en juin dernier, était aux anges. "Cela montre que j'ai fait le bon choix. Je suis entouré de gens qui me permettent de produire mon meilleur judo. C'était très clair à Abou Dhabi en Grand Chelem (5e). Avec un peu de chance, j'étais sur le podium". (Belga)