"Cette phase de la Ligue des Champions est évidemment tout autre des rencontres de la phase de groupes. On ne peut plus se permettre beaucoup de faux-pas", a ajouté Vanhaezebrouck, qui ne pourra disposer de Mbark Boussoufa (non-inscrit en Ligue des Champions). Le Norvégen Gustav Wikheim et Hannes Van der Bruggen, blessé, n'ont pas été retenus parmi les 19 sélectionnés.

"Notre poule n'était pas la plus difficile. Avec Wolfsburg, un nouveau défi nous attend. J'espère avoir demain 11 joueurs de haut niveau, sinon ce sera difficile", a poursuivi l'entraîneur des Buffalos qui a fêté son 52e anniversaire mardi. "Il faut éviter les bêtes fautes en Ligue des Champions. Si nous concédons des buts stupides comme récemment alors nous aurons des problèmes."

Vanhaezebrouck ne regarde pas les problèmes de sélection de Wolfsburg, privé notamment de son gardien Diego Benaglio, blessé, et de son défenseur brésilien Naldo, suspendu. "Je m'occupe toujours de mon équipe. Nous ne sommes pas concernés par l'adversaire. Il est logique que Wolfsburg ait été considéré comme le plus petit adversaire lors du tirage en comparaison avec des équipes comme le FC Barcelone, Chelsea et le Bayern Munich. Mais Wolfsburg a été 2e la saison dernière en Bundesliga, le meilleur championnat en Europe avec la Primera Division. Le football allemand a tout, tant sur le plan physique que tactique."

Depuis le début du mois de février, les champions ne sont plus aussi brillants. "Après le Nouvel An, nous avons été très forts avec des succès contre Anderlecht, le Club Bruges (Coupe) et le Standard. Et maintenant, il y aurait quelque chose de différent. C'est vrai qu'après le Nouvel An nous avons trop souvent été menés. Mais je ne pense pas que nous soyons moins forts."

Le coach gantois ne s'attarde pas sur le conte de fée européen des Buffalos. "Nous ne nous préoccupons pas de l'impact du match sur le club. Nous nous concentrons sur notre tâche: obtenir un bon résultat en vue du match retour le 8 mars à la Volkswagen Arena", a conclu Vanhaezebrouck.

"Cette phase de la Ligue des Champions est évidemment tout autre des rencontres de la phase de groupes. On ne peut plus se permettre beaucoup de faux-pas", a ajouté Vanhaezebrouck, qui ne pourra disposer de Mbark Boussoufa (non-inscrit en Ligue des Champions). Le Norvégen Gustav Wikheim et Hannes Van der Bruggen, blessé, n'ont pas été retenus parmi les 19 sélectionnés. "Notre poule n'était pas la plus difficile. Avec Wolfsburg, un nouveau défi nous attend. J'espère avoir demain 11 joueurs de haut niveau, sinon ce sera difficile", a poursuivi l'entraîneur des Buffalos qui a fêté son 52e anniversaire mardi. "Il faut éviter les bêtes fautes en Ligue des Champions. Si nous concédons des buts stupides comme récemment alors nous aurons des problèmes." Vanhaezebrouck ne regarde pas les problèmes de sélection de Wolfsburg, privé notamment de son gardien Diego Benaglio, blessé, et de son défenseur brésilien Naldo, suspendu. "Je m'occupe toujours de mon équipe. Nous ne sommes pas concernés par l'adversaire. Il est logique que Wolfsburg ait été considéré comme le plus petit adversaire lors du tirage en comparaison avec des équipes comme le FC Barcelone, Chelsea et le Bayern Munich. Mais Wolfsburg a été 2e la saison dernière en Bundesliga, le meilleur championnat en Europe avec la Primera Division. Le football allemand a tout, tant sur le plan physique que tactique." Depuis le début du mois de février, les champions ne sont plus aussi brillants. "Après le Nouvel An, nous avons été très forts avec des succès contre Anderlecht, le Club Bruges (Coupe) et le Standard. Et maintenant, il y aurait quelque chose de différent. C'est vrai qu'après le Nouvel An nous avons trop souvent été menés. Mais je ne pense pas que nous soyons moins forts." Le coach gantois ne s'attarde pas sur le conte de fée européen des Buffalos. "Nous ne nous préoccupons pas de l'impact du match sur le club. Nous nous concentrons sur notre tâche: obtenir un bon résultat en vue du match retour le 8 mars à la Volkswagen Arena", a conclu Vanhaezebrouck.