Malines a vu son entraîneur Wouter Vrancken partir à Genk après une période réussie. "Après quatre ans, nous avons donc reçu la difficile tâche de chercher un nouvel entraîneur", a expliqué Caluwé. "Nous avions décrit le profil du successeur: jeune, ambition et avec quand même le bagage nécessaire. Danny correspond parfaitement à ce profil." "Après les premières discussions, nous avions tout de suite une bonne sensation", a poursuivi Caluwé. "Nous avons rapidement été sur la même longueur d'onde concernant ce que nous voulons pour le club. Danny nous semble le bon entraîneur pour poursuivre notre trajectoire à long terme." (Belga)

Malines a vu son entraîneur Wouter Vrancken partir à Genk après une période réussie. "Après quatre ans, nous avons donc reçu la difficile tâche de chercher un nouvel entraîneur", a expliqué Caluwé. "Nous avions décrit le profil du successeur: jeune, ambition et avec quand même le bagage nécessaire. Danny correspond parfaitement à ce profil." "Après les premières discussions, nous avions tout de suite une bonne sensation", a poursuivi Caluwé. "Nous avons rapidement été sur la même longueur d'onde concernant ce que nous voulons pour le club. Danny nous semble le bon entraîneur pour poursuivre notre trajectoire à long terme." (Belga)