"Après les deux précédentes éditions réussies du Grand Prix de l'Escaut avec le départ à Terneuzen, il est extrêmement regrettable que la course cycliste ne puisse pas partir de Terneuzen cette fois-ci. Cependant, étant donné les mesures liées au coronavirus, il n'est pas possible de maintenir le départ d'ici", a expliqué M. Lonink. Le bourgmestre de Terneuzen ne pense pas être en mesure de pouvoir faire respecter les mesures plus strictes, notamment l'interdiction d'accès au public. Les deux dernières éditions du Grand Prix de l'Escaut ont été remportées par le Néerlandais Fabio Jakobsen, qui a lourdement chuté lors du Tour de Pologne au début du mois d'août. Tom Boonen est le dernier lauréat belge de l'épreuve en 2006. La 108e édition du Grand Prix de l'Escaut était initialement prévue pour le 8 avril, mais a été reportée à l'automne en raison de la crise sanitaire. Flanders Classic, organisateur de l'épreuve, et son directeur, Tomas Van den Spiegel, ont annoncé précédemment qu'ils avaient un "plan B" si la semi-classique ne pouvait pas s'élancer depuis le sol néerlandais. (Belga)

"Après les deux précédentes éditions réussies du Grand Prix de l'Escaut avec le départ à Terneuzen, il est extrêmement regrettable que la course cycliste ne puisse pas partir de Terneuzen cette fois-ci. Cependant, étant donné les mesures liées au coronavirus, il n'est pas possible de maintenir le départ d'ici", a expliqué M. Lonink. Le bourgmestre de Terneuzen ne pense pas être en mesure de pouvoir faire respecter les mesures plus strictes, notamment l'interdiction d'accès au public. Les deux dernières éditions du Grand Prix de l'Escaut ont été remportées par le Néerlandais Fabio Jakobsen, qui a lourdement chuté lors du Tour de Pologne au début du mois d'août. Tom Boonen est le dernier lauréat belge de l'épreuve en 2006. La 108e édition du Grand Prix de l'Escaut était initialement prévue pour le 8 avril, mais a été reportée à l'automne en raison de la crise sanitaire. Flanders Classic, organisateur de l'épreuve, et son directeur, Tomas Van den Spiegel, ont annoncé précédemment qu'ils avaient un "plan B" si la semi-classique ne pouvait pas s'élancer depuis le sol néerlandais. (Belga)