Aerts et son équipe Baloise Trek Lions attendent désormais le résultta de l'annalyse de l'échantillon B. Le coureur est provisoirement non-actif. L'ancien champion de Belgique a été le premier surpris. "Mon monde s'est écroulé hier. J'ai reçu le message (de l'UCI, NDLR) qu'un résultat anormal avait été trouvé dans mon échantillon d'urine prélevé lors d'un contrôle hors compétition à mon domicile le 19 janvier", a expliqué Aerts. "Je suis en train de chercher à savoir comment cela a pu se produire. Le métabolite du Létrozole a été trouvé dans mon échantillon d'urine. Un produit dont je n'avais jamais entendu parler jusqu'à hier et dont je ne sais pas non plus comment il est entré dans mon corps", a ajouté l'ancien champion de Belgique qui veut prouver son innocence. "Tous ceux qui me connaissent un peu savent que j'ai été contre le dopage tout au long de ma carrière et que j'ai toujours tout fait pour être un exemple en tant qu'athlète. Je ferai donc tout pour prouver mon innocence et laver mon nom. En attendant l'analyse de l'échantillon B et des investigations complémentaires, je ne ferai aucun commentaire." Toon Aerts est soutenu par son équipe. "Nous avons entendu Toon et le croyons sur parole en disant qu'il n'a pas pris de produits pouvant contenir la substance. Nous attendons maintenant l'échantillon B et tout autre élément que Toon pourrait recueillir", a réagi Baloise Trek Lions. (Belga)

Aerts et son équipe Baloise Trek Lions attendent désormais le résultta de l'annalyse de l'échantillon B. Le coureur est provisoirement non-actif. L'ancien champion de Belgique a été le premier surpris. "Mon monde s'est écroulé hier. J'ai reçu le message (de l'UCI, NDLR) qu'un résultat anormal avait été trouvé dans mon échantillon d'urine prélevé lors d'un contrôle hors compétition à mon domicile le 19 janvier", a expliqué Aerts. "Je suis en train de chercher à savoir comment cela a pu se produire. Le métabolite du Létrozole a été trouvé dans mon échantillon d'urine. Un produit dont je n'avais jamais entendu parler jusqu'à hier et dont je ne sais pas non plus comment il est entré dans mon corps", a ajouté l'ancien champion de Belgique qui veut prouver son innocence. "Tous ceux qui me connaissent un peu savent que j'ai été contre le dopage tout au long de ma carrière et que j'ai toujours tout fait pour être un exemple en tant qu'athlète. Je ferai donc tout pour prouver mon innocence et laver mon nom. En attendant l'analyse de l'échantillon B et des investigations complémentaires, je ne ferai aucun commentaire." Toon Aerts est soutenu par son équipe. "Nous avons entendu Toon et le croyons sur parole en disant qu'il n'a pas pris de produits pouvant contenir la substance. Nous attendons maintenant l'échantillon B et tout autre élément que Toon pourrait recueillir", a réagi Baloise Trek Lions. (Belga)