Wilmots avait quitté son poste début décembre "suite au non-respect des obligations contractuelles par la fédération iranienne de football". L'ancien sélectionneur des Diables Rouges était en poste depuis mai et avait un contrat jusqu'au Mondial 2022. Il avait dirigé la sélection pendant six matchs, avec un bilan de trois victoires, un partage et deux défaites. Skocic, 51 ans, était déjà actif en Iran, où il dirigeait depuis juillet 2019 le Sanat Naft. Ancien entraîneur de Rijeka dans son pays, Skocic est arrivé en Iran en 2013. Il a entrainé également Malavan, Foolad et Khooneh. L'Iran est actuellement troisième, derrière l'Irak et le Bahreïn, du groupe C au deuxième tour des qualifications au Mondial 2022, dans la zone Asie. Les huit vainqueurs des groupes et les quatre meilleurs deuxièmes se qualifient pour le troisième tour des qualifications asiatiques. (Belga)

Wilmots avait quitté son poste début décembre "suite au non-respect des obligations contractuelles par la fédération iranienne de football". L'ancien sélectionneur des Diables Rouges était en poste depuis mai et avait un contrat jusqu'au Mondial 2022. Il avait dirigé la sélection pendant six matchs, avec un bilan de trois victoires, un partage et deux défaites. Skocic, 51 ans, était déjà actif en Iran, où il dirigeait depuis juillet 2019 le Sanat Naft. Ancien entraîneur de Rijeka dans son pays, Skocic est arrivé en Iran en 2013. Il a entrainé également Malavan, Foolad et Khooneh. L'Iran est actuellement troisième, derrière l'Irak et le Bahreïn, du groupe C au deuxième tour des qualifications au Mondial 2022, dans la zone Asie. Les huit vainqueurs des groupes et les quatre meilleurs deuxièmes se qualifient pour le troisième tour des qualifications asiatiques. (Belga)