Le président du CONI, Giovanni Malago, a salué "les présidents des fédérations sportives italiennes pour leur cohésion et leur unité dans cette situation délicate pour le pays et sans précédent, en particulier pour le monde du sport." Giovanni Malago a été délégué pour informer le président du Conseil des ministres, Giuseppe Conte, et le ministre de la politique de la jeunesse et des sports, Vincenzo Spadafora, des résultats de la réunion. Le CONI rappelle que les compétitions internationales, concernant les clubs italiens et les équipes nationales, ne relèvent pas de sa compétence. Le Comité olympique italien "invite" également le gouvernement "à inclure le secteur du sport, professionnel et amateur, dans le plan de soutien économique annoncé pour compenser les inconvénients et les urgences auxquels est confronté le sport italien qui prend ses responsabilités et démontre son sens du devoir", peut-on lire aussi dans le communiqué. Tous les événements sportifs en Italie doivent déjà se tenir à huis clos jusqu'au 3 avril suite au décret promulgué mercredi par le président du Conseil des ministres afin d'endiguer la propagation du coronavirus. Dans la nuit de samedi à dimanche, un nouveau décret avait placé en quarantaine la Lombardie et 14 provinces. Pour ce qui concerne, le football, l'on avait appris plus tôt dans la journée que le président de la Fédération italienne de football (FIGC), Gabriele Gravina, avait convoqué pour mardi un Conseil fédéral extraordinaire suite à la demande, formulée dimanche, du ministre du Sport Vincenzo Spadafora de suspendre le championnat de football en raison du coronavirus. (Belga)

Le président du CONI, Giovanni Malago, a salué "les présidents des fédérations sportives italiennes pour leur cohésion et leur unité dans cette situation délicate pour le pays et sans précédent, en particulier pour le monde du sport." Giovanni Malago a été délégué pour informer le président du Conseil des ministres, Giuseppe Conte, et le ministre de la politique de la jeunesse et des sports, Vincenzo Spadafora, des résultats de la réunion. Le CONI rappelle que les compétitions internationales, concernant les clubs italiens et les équipes nationales, ne relèvent pas de sa compétence. Le Comité olympique italien "invite" également le gouvernement "à inclure le secteur du sport, professionnel et amateur, dans le plan de soutien économique annoncé pour compenser les inconvénients et les urgences auxquels est confronté le sport italien qui prend ses responsabilités et démontre son sens du devoir", peut-on lire aussi dans le communiqué. Tous les événements sportifs en Italie doivent déjà se tenir à huis clos jusqu'au 3 avril suite au décret promulgué mercredi par le président du Conseil des ministres afin d'endiguer la propagation du coronavirus. Dans la nuit de samedi à dimanche, un nouveau décret avait placé en quarantaine la Lombardie et 14 provinces. Pour ce qui concerne, le football, l'on avait appris plus tôt dans la journée que le président de la Fédération italienne de football (FIGC), Gabriele Gravina, avait convoqué pour mardi un Conseil fédéral extraordinaire suite à la demande, formulée dimanche, du ministre du Sport Vincenzo Spadafora de suspendre le championnat de football en raison du coronavirus. (Belga)