"Cette décision est, selon nous, contraire aux règles du CIO et à la charte olympique", a déclaré le président du ROC Stanislav Pozdnyakov, cité dans un communiqué publié lundi. "Dans l'esprit du mouvement olympique, le CIO doit unir et non diviser, notamment les athlètes, qui doivent pouvoir participer aux différentes compétitions sous le principe d'égalité. Nous continuerons de défendre leurs intérêts et soutenir nos fédérations nationales afin de contester les décisions discriminatoires prises par les fédérations internationales." Après le CIO, les décisions des fédérations européennes (UEFA) et mondiale (FIFA) de football sont attendues lundi soir. Elles pourraient exclure la Russie de leurs compétitions, tant les équipes nationales que les clubs. (Belga)

"Cette décision est, selon nous, contraire aux règles du CIO et à la charte olympique", a déclaré le président du ROC Stanislav Pozdnyakov, cité dans un communiqué publié lundi. "Dans l'esprit du mouvement olympique, le CIO doit unir et non diviser, notamment les athlètes, qui doivent pouvoir participer aux différentes compétitions sous le principe d'égalité. Nous continuerons de défendre leurs intérêts et soutenir nos fédérations nationales afin de contester les décisions discriminatoires prises par les fédérations internationales." Après le CIO, les décisions des fédérations européennes (UEFA) et mondiale (FIFA) de football sont attendues lundi soir. Elles pourraient exclure la Russie de leurs compétitions, tant les équipes nationales que les clubs. (Belga)