Les boycotts de la part des sportifs "ont prouvé avoir des conséquences négatives sur les athlètes, tout en ne répondant aux problèmes internationaux de manière satisfaisante", a justifié Susanne Lyons, la présidente du comité olympique américain. Refusant l'idée que les espoirs de médailles américains soient utilisés comme des "pions sur l'échiquier politique", Mme Lyons a insisté: "Pour nos athlètes, le seul rêve est de représenter les Etats-Unis d'Amérique". Cette position des instances olympiques des Etats-Unis n'est pas une surprise, le gouvernement américain s'étant pour l'instant gardé d'appeler à un éventuel boycottage, préférant prôner des discussions avec les pays alliés avant de clarifier sa position sur la question. "Nous sommes d'avis qu'une approche coordonnée ne serait pas seulement dans notre intérêt, mais également dans l'intérêt de nos alliés et partenaires", a ainsi déclaré mardi le porte-parole du département d'Etat, Ned Price. (Belga)

Les boycotts de la part des sportifs "ont prouvé avoir des conséquences négatives sur les athlètes, tout en ne répondant aux problèmes internationaux de manière satisfaisante", a justifié Susanne Lyons, la présidente du comité olympique américain. Refusant l'idée que les espoirs de médailles américains soient utilisés comme des "pions sur l'échiquier politique", Mme Lyons a insisté: "Pour nos athlètes, le seul rêve est de représenter les Etats-Unis d'Amérique". Cette position des instances olympiques des Etats-Unis n'est pas une surprise, le gouvernement américain s'étant pour l'instant gardé d'appeler à un éventuel boycottage, préférant prôner des discussions avec les pays alliés avant de clarifier sa position sur la question. "Nous sommes d'avis qu'une approche coordonnée ne serait pas seulement dans notre intérêt, mais également dans l'intérêt de nos alliés et partenaires", a ainsi déclaré mardi le porte-parole du département d'Etat, Ned Price. (Belga)