"En respectant totalement la législation locale, il est certainement possible de prévoir un redémarrage des compétitions suspendues durant la saison 2019-2020", a estimé le professeur allemand Tim Meyer, président du comité médical de l'UEFA, cité dans un communiqué. "Toutes les organisations qui prévoient une reprise de leurs compétitions fourniront un protocole complet détaillant les conditions sanitaires et opérationnelles, afin de s'assurer que la santé de ceux impliqués est protégée", a ajouté Meyer. Mercredi, le président de la Commission médicale de la FIFA, Michel D'Hooghe, s'était dit en revanche "très sceptique" sur un retour à la compétition, dans un entretien à la BBC. "La situation est différente pays par pays, le pic n'est pas atteint partout au même moment, mais aujourd'hui, au 28 avril, nous ne sommes pas prêts pour une reprise des compétitions de football", avait jugé le médecin brugeois, ancien membre du Comité exécutif de la FIFA. "Ma proposition si c'est possible, évitons de jouer au football dans les prochaines semaines, essayons de préparer le début d'une bonne compétition la saison prochaine", a-t-il préconisé. "Il y a un risque, et ce n'est pas un risque avec de petites conséquences. Cela peut avoir des conséquences de vie ou de mort, c'est pourquoi je suis si prudent et que je demande à tout le monde de l'être aussi avant de décider de jouer à nouveau. Je parle en tant que médecin, je ne parle pas en tant qu'organisateur de matches." Alors que le championnat des Pays-Bas est officiellement arrêté, la Ligue 1 est le premier grand championnat européen à prendre la voie d'un arrêt définitif de sa saison en raison de la pandémie de coronavirus. L'entraînement a en revanche repris ou va reprendre dans plusieurs autres pays. Ainsi, les joueurs de la Bundesliga allemande ont repris l'entraînement courant avril, avec l'objectif d'un retour sur les terrains courant mai si les autorités allemandes y consentent. Le championnat suisse a autorisé une reprise pour le 8 juin, à huis clos. (Belga)

"En respectant totalement la législation locale, il est certainement possible de prévoir un redémarrage des compétitions suspendues durant la saison 2019-2020", a estimé le professeur allemand Tim Meyer, président du comité médical de l'UEFA, cité dans un communiqué. "Toutes les organisations qui prévoient une reprise de leurs compétitions fourniront un protocole complet détaillant les conditions sanitaires et opérationnelles, afin de s'assurer que la santé de ceux impliqués est protégée", a ajouté Meyer. Mercredi, le président de la Commission médicale de la FIFA, Michel D'Hooghe, s'était dit en revanche "très sceptique" sur un retour à la compétition, dans un entretien à la BBC. "La situation est différente pays par pays, le pic n'est pas atteint partout au même moment, mais aujourd'hui, au 28 avril, nous ne sommes pas prêts pour une reprise des compétitions de football", avait jugé le médecin brugeois, ancien membre du Comité exécutif de la FIFA. "Ma proposition si c'est possible, évitons de jouer au football dans les prochaines semaines, essayons de préparer le début d'une bonne compétition la saison prochaine", a-t-il préconisé. "Il y a un risque, et ce n'est pas un risque avec de petites conséquences. Cela peut avoir des conséquences de vie ou de mort, c'est pourquoi je suis si prudent et que je demande à tout le monde de l'être aussi avant de décider de jouer à nouveau. Je parle en tant que médecin, je ne parle pas en tant qu'organisateur de matches." Alors que le championnat des Pays-Bas est officiellement arrêté, la Ligue 1 est le premier grand championnat européen à prendre la voie d'un arrêt définitif de sa saison en raison de la pandémie de coronavirus. L'entraînement a en revanche repris ou va reprendre dans plusieurs autres pays. Ainsi, les joueurs de la Bundesliga allemande ont repris l'entraînement courant avril, avec l'objectif d'un retour sur les terrains courant mai si les autorités allemandes y consentent. Le championnat suisse a autorisé une reprise pour le 8 juin, à huis clos. (Belga)