C'est le 25 juin 2016 que le combat de Miguel Van Damme contre le cancer a commencé. Il ne voulait pas entendre ce mot et préférait parler de leucémie. Quatre mois après ce diagnostic et sa première chimiothérapie, Miguel a accordé une interview à Sport/Foot Magazine. Il a raconté les émotions provoquées par sa maladie, les réactions dans sa chambre, son ami Thibaut Van Acker qui s'est levé après l'explication du médecin et s'est évanoui sous l'émotion.

C'était la personnalité de Miguel Van Damme. Un homme qui n'est pas du genre à s'apitoyer sur lui-même. Il était simplement déterminé à combattre sa maladie. Maux de tête, vomissements, difficulté à s'alimenter, hypertension, la chimio était un pur poison, mais Miguel a plutôt bien digéré les traitements. Il a essayé de reprendre sa vie en main, sans regarder trop loin en direction de l'horizon. Il a pu compter sur le soutien de la famille et du Cercle Bruges, le club pour lequel il jouait depuis mi-2013. Van Damme espérait encore jouer un match lors de la saison 2016-17. Mais en même temps, il avait appris à apprécier chaque jour comme si c'était le dernier.

En avril 2019, Miguel Van Damme était de nouveau présent dans les pages de Sport/Foot Magazine. Il affirmait être totalement guéri trois mois plus tôt, le 21 janvier 2019. Le soir, il est sorti manger des côtelettes avec sa femme. Un soir où il n'a pas eu à faire attention à quoi que ce soit. Il en a profité sans exagérer. Il a évoqué la période qu'il venait de traverser, où il n'était même pas capable de réaliser de simples tâches ménagères. Il disait qu'il ne vivait pas à une vitesse inférieur mais sans aucune vitesse. Il se sentait aussi comme un idiot quand il était entouré de gens. Il faut toujours répondre à la question de savoir comment les choses se passent. Mais cette période était, pensait-il, enfin derrière lui. Miguel pouvait à nouveau s'entraîner et il voulait absolument rejouer, sentir le ballon et être parmi ses coéquipiers et ses supporters. Au Cercle ou ailleurs, s'il n'avait pas été malade, il serait sûrement titulaire. Au Cercle ou ailleurs, il n'avait jamais que 25 ans et une carrière d'au-moins dix ans qui l'attendait.

Mais la maladie est revenue. Brutalement. Miguel en a été informé en septembre 2020, deux jours après avoir appris que sa femme était enceinte. La terrible nouvelle de sa rechute est tombée le jour de son anniversaire. Les médecins lui ont affirmé qu'il n'y avait plus de traitement possible. Il n'était même pas réaliste de penser qu'il survivrait à l'accouchement. Ce sont les mots que Miguel Van Damme a employé dans une interview accordée à l'hebdomadaire Humo. Dans celle-ci, i lreconnaissait également qu'il avait envisagé le suicide à trois reprises. Il était en train de mourir de douleur. Il ne mangeait plus et ne dormait plus. Mais malgré tout, Miguel a continué à se battre. Le 21 mai 2021, il a pu assister à la naissance de sa petite fille Camille. Il savait quelque part qu'il n'y avait plus beaucoup de perspectives, mais parfois, disait-il aussi dans cet interview dans Humo, la réalité s'en prend à la science. Il voulait voir son enfant grandir. Miguel a donc continué à se battre avec un courage et une volonté extraordinaires.

Jusqu'à ce qu'il n'en puisse vraiment plus. Miguel Van Damme s'est éteint dans la nuit du 28 au 29 mars. Il avait 28 ans.

C'est le 25 juin 2016 que le combat de Miguel Van Damme contre le cancer a commencé. Il ne voulait pas entendre ce mot et préférait parler de leucémie. Quatre mois après ce diagnostic et sa première chimiothérapie, Miguel a accordé une interview à Sport/Foot Magazine. Il a raconté les émotions provoquées par sa maladie, les réactions dans sa chambre, son ami Thibaut Van Acker qui s'est levé après l'explication du médecin et s'est évanoui sous l'émotion.C'était la personnalité de Miguel Van Damme. Un homme qui n'est pas du genre à s'apitoyer sur lui-même. Il était simplement déterminé à combattre sa maladie. Maux de tête, vomissements, difficulté à s'alimenter, hypertension, la chimio était un pur poison, mais Miguel a plutôt bien digéré les traitements. Il a essayé de reprendre sa vie en main, sans regarder trop loin en direction de l'horizon. Il a pu compter sur le soutien de la famille et du Cercle Bruges, le club pour lequel il jouait depuis mi-2013. Van Damme espérait encore jouer un match lors de la saison 2016-17. Mais en même temps, il avait appris à apprécier chaque jour comme si c'était le dernier.En avril 2019, Miguel Van Damme était de nouveau présent dans les pages de Sport/Foot Magazine. Il affirmait être totalement guéri trois mois plus tôt, le 21 janvier 2019. Le soir, il est sorti manger des côtelettes avec sa femme. Un soir où il n'a pas eu à faire attention à quoi que ce soit. Il en a profité sans exagérer. Il a évoqué la période qu'il venait de traverser, où il n'était même pas capable de réaliser de simples tâches ménagères. Il disait qu'il ne vivait pas à une vitesse inférieur mais sans aucune vitesse. Il se sentait aussi comme un idiot quand il était entouré de gens. Il faut toujours répondre à la question de savoir comment les choses se passent. Mais cette période était, pensait-il, enfin derrière lui. Miguel pouvait à nouveau s'entraîner et il voulait absolument rejouer, sentir le ballon et être parmi ses coéquipiers et ses supporters. Au Cercle ou ailleurs, s'il n'avait pas été malade, il serait sûrement titulaire. Au Cercle ou ailleurs, il n'avait jamais que 25 ans et une carrière d'au-moins dix ans qui l'attendait.Mais la maladie est revenue. Brutalement. Miguel en a été informé en septembre 2020, deux jours après avoir appris que sa femme était enceinte. La terrible nouvelle de sa rechute est tombée le jour de son anniversaire. Les médecins lui ont affirmé qu'il n'y avait plus de traitement possible. Il n'était même pas réaliste de penser qu'il survivrait à l'accouchement. Ce sont les mots que Miguel Van Damme a employé dans une interview accordée à l'hebdomadaire Humo. Dans celle-ci, i lreconnaissait également qu'il avait envisagé le suicide à trois reprises. Il était en train de mourir de douleur. Il ne mangeait plus et ne dormait plus. Mais malgré tout, Miguel a continué à se battre. Le 21 mai 2021, il a pu assister à la naissance de sa petite fille Camille. Il savait quelque part qu'il n'y avait plus beaucoup de perspectives, mais parfois, disait-il aussi dans cet interview dans Humo, la réalité s'en prend à la science. Il voulait voir son enfant grandir. Miguel a donc continué à se battre avec un courage et une volonté extraordinaires.Jusqu'à ce qu'il n'en puisse vraiment plus. Miguel Van Damme s'est éteint dans la nuit du 28 au 29 mars. Il avait 28 ans.