"On va voir s'il est possible de faire souffler l'un ou l'autre joueur. Je dois encore décider si je le ferai demain (jeudi) ou dimanche en championnat contre Augsburg", a déclaré Glasner qui s'apprête à enchaîner quatre matches en neuf jours avec son équipe et a donc besoin de faire reposer quelques éléments clés. "Un duel difficile nous attend", a-t-il ajouté à propos de Gand, adversaire avec qui il partage la tête du groupe I avec 4 points. En 2016, les chemins de La Gantoise et de Wolfsburg s'étaient déjà croisés. Les deux équipes avaient alors franchi la phase de poules de Ligue des Champions et s'affrontaient en huitièmes de finale. Les Allemands s'étaient finalement qualifiés grâce aux victoires 2-3 à Gand et 1-0 à domicile. "Si on obtient le même résultat qu'il y a trois ans, je n'aurai pas de quoi me plaindre", a plaisanté le coach de Wolfsburg. (Belga)