Le Free Pro Players FC s'entraîne à Lokeren depuis début juin avec des professionnels sans contrat. Parmi eux, Jérémy Taravel, Jelle Van Damme, Renato Neto ou encore Loris Brogno. "Des noms qui ont déjà évolué en première division", a précisé Leirens. "Nous ne pouvons pas nous occuper des gens de quatrième provinciale." Le club fournit l'équipement nécessaire et le matériel d'entraînement, un terrain, l'encadrement et surtout une ambiance sportive en groupe pour les joueurs qui doivent se maintenir en forme. L'ancien entraîneur adjoint de Zulte Waregem Eddy Van Den Berge dirige les entraînements. "C'est important que ces joueurs aient un endroit où ils peuvent se développer", souligne-t-il. "Si tu ne trouves pas tout de suite une autre équipe à la fin de ton contrat, cela fait quelque chose", indique Leirens. "Les joueurs sont aussi des personnes." Les joueurs qui rejoignent le Free Pro Players FC prennent un engagement: "cinq fois par semaine, trois heures par jour. Nous attendons d'eux qu'ils soient là tous les jours pour s'entraîner." Le projet reçoit un soutien financier du syndicat des sportifs, qui espère que l'initiative sera un succès. ACV-Sporta estime que chaque année, 35 joueurs voient leur contrat ne pas être renouvelé. (Belga)

Le Free Pro Players FC s'entraîne à Lokeren depuis début juin avec des professionnels sans contrat. Parmi eux, Jérémy Taravel, Jelle Van Damme, Renato Neto ou encore Loris Brogno. "Des noms qui ont déjà évolué en première division", a précisé Leirens. "Nous ne pouvons pas nous occuper des gens de quatrième provinciale." Le club fournit l'équipement nécessaire et le matériel d'entraînement, un terrain, l'encadrement et surtout une ambiance sportive en groupe pour les joueurs qui doivent se maintenir en forme. L'ancien entraîneur adjoint de Zulte Waregem Eddy Van Den Berge dirige les entraînements. "C'est important que ces joueurs aient un endroit où ils peuvent se développer", souligne-t-il. "Si tu ne trouves pas tout de suite une autre équipe à la fin de ton contrat, cela fait quelque chose", indique Leirens. "Les joueurs sont aussi des personnes." Les joueurs qui rejoignent le Free Pro Players FC prennent un engagement: "cinq fois par semaine, trois heures par jour. Nous attendons d'eux qu'ils soient là tous les jours pour s'entraîner." Le projet reçoit un soutien financier du syndicat des sportifs, qui espère que l'initiative sera un succès. ACV-Sporta estime que chaque année, 35 joueurs voient leur contrat ne pas être renouvelé. (Belga)