"La direction du Royal Excel Mouscron a été informée de l'inculpation de la personne morale SA Royal Excel Mouscron du chef d'inculpation, comme auteur ou co-auteur, de faux et usage de faux et d'escroquerie pour des faits antérieurs à novembre 2018", a indiqué le club dans un communiqué. "Le club et ses dirigeants ont pris acte de la décision du juge d'instruction Michel Claise. Ils entendent, comme ils l'ont toujours fait, continuer à apporter leur entière collaboration à l'enquête." "Cette inculpation qui était une étape prévisible de la procédure judiciaire entamée à l'encontre du club, ne préjuge en rien de la décision qui sera prise par le procureur du Roi ni de la suite de la procédure", conclut le club de Jupiler Pro League. Le parquet fédéral enquête depuis un certain temps déjà sur l'Excel Mouscron, qui a tenté de dissimuler le fait que le club était sous le contrôle de l'agent de joueurs Pino Zahavi. Le club est également soupçonné d'avoir présenté de faux documents à la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), dans le cadre d'un recours contre la décision de la commission des licences de ne pas lui accorder une licence pour le football professionnel. L'enquête avait pour but de déterminer si ces prétendues man?uvres permettaient de maintenir illégalement Mouscron en première division en mettant en place une structure de contrôle au club par le biais de sociétés offshore. (Belga)

"La direction du Royal Excel Mouscron a été informée de l'inculpation de la personne morale SA Royal Excel Mouscron du chef d'inculpation, comme auteur ou co-auteur, de faux et usage de faux et d'escroquerie pour des faits antérieurs à novembre 2018", a indiqué le club dans un communiqué. "Le club et ses dirigeants ont pris acte de la décision du juge d'instruction Michel Claise. Ils entendent, comme ils l'ont toujours fait, continuer à apporter leur entière collaboration à l'enquête." "Cette inculpation qui était une étape prévisible de la procédure judiciaire entamée à l'encontre du club, ne préjuge en rien de la décision qui sera prise par le procureur du Roi ni de la suite de la procédure", conclut le club de Jupiler Pro League. Le parquet fédéral enquête depuis un certain temps déjà sur l'Excel Mouscron, qui a tenté de dissimuler le fait que le club était sous le contrôle de l'agent de joueurs Pino Zahavi. Le club est également soupçonné d'avoir présenté de faux documents à la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), dans le cadre d'un recours contre la décision de la commission des licences de ne pas lui accorder une licence pour le football professionnel. L'enquête avait pour but de déterminer si ces prétendues man?uvres permettaient de maintenir illégalement Mouscron en première division en mettant en place une structure de contrôle au club par le biais de sociétés offshore. (Belga)