Présent depuis un mois à Eupen, Michael Valkanis a remplacé Stefan Krämer, remercié en début de semaine. Pour sa première, le coach australien a opté pour dispositif plus offensif avec trois attaquants. Julien Ngoy est ainsi revenu dans l'équipe tout comme Jordi Amat, de retour de blessure. A Bruges, Alfred Schreuder a titularisé Tajun Buchanan, de retour après sa contamination au coronavirus, et a relégué Eduard Sobol sur le banc en compagnie de Ruud Vormer et Bas Dost.

Comme il imprimait un rythme peu élevé, le Club avait du mal à surprendre son adversaire sur une action de plein jeu. La solution est arrivée sur phase arrêtée. Sur le premier corner, Andreas Skov Olsen a placé le ballon devant le but, où Vanaken a devancé Emmanuel Agbadou (8e, 0-1). Les occasions de but ont ensuite été rares avec côté brugeois une tentative de Buchanan repoussée du pied par le gardien eupenois Abdul Nurudeen (29e) et de l'autre côté, Brandon Mechele est intervenu à temps devant Prevljak, lancé en profondeur (38e).

A la reprise, les Germanophones, qui ont pris plus de risques, ont eu un frisson quand, placé devant le but par Vanaken, De Ketelaere a tiré à côté (50e). Par contre, l'attaquant brugeois a inscrit son 12e but lorsqu'Amat a renvoyé dans ses pieds une frappe de Noa Lang (55e, 0-2).

C'est également sur le rebond d'un tir d'Isaac Nuhu repoussé par Simon Mignolet que Prevljak a marqué le premier but à domicile d'Eupen en 2022 (61e, 1-2). Les visités ont continué à chasser l'égalisation mais Mignolet a contré un envoi à bout portant de Nuhu (79e). Les Pandas avaient laissé passer leur chance, d'autant que le réserviste Adamyan a ôté tout suspense (90e, 1-3).

Présent depuis un mois à Eupen, Michael Valkanis a remplacé Stefan Krämer, remercié en début de semaine. Pour sa première, le coach australien a opté pour dispositif plus offensif avec trois attaquants. Julien Ngoy est ainsi revenu dans l'équipe tout comme Jordi Amat, de retour de blessure. A Bruges, Alfred Schreuder a titularisé Tajun Buchanan, de retour après sa contamination au coronavirus, et a relégué Eduard Sobol sur le banc en compagnie de Ruud Vormer et Bas Dost. Comme il imprimait un rythme peu élevé, le Club avait du mal à surprendre son adversaire sur une action de plein jeu. La solution est arrivée sur phase arrêtée. Sur le premier corner, Andreas Skov Olsen a placé le ballon devant le but, où Vanaken a devancé Emmanuel Agbadou (8e, 0-1). Les occasions de but ont ensuite été rares avec côté brugeois une tentative de Buchanan repoussée du pied par le gardien eupenois Abdul Nurudeen (29e) et de l'autre côté, Brandon Mechele est intervenu à temps devant Prevljak, lancé en profondeur (38e). A la reprise, les Germanophones, qui ont pris plus de risques, ont eu un frisson quand, placé devant le but par Vanaken, De Ketelaere a tiré à côté (50e). Par contre, l'attaquant brugeois a inscrit son 12e but lorsqu'Amat a renvoyé dans ses pieds une frappe de Noa Lang (55e, 0-2). C'est également sur le rebond d'un tir d'Isaac Nuhu repoussé par Simon Mignolet que Prevljak a marqué le premier but à domicile d'Eupen en 2022 (61e, 1-2). Les visités ont continué à chasser l'égalisation mais Mignolet a contré un envoi à bout portant de Nuhu (79e). Les Pandas avaient laissé passer leur chance, d'autant que le réserviste Adamyan a ôté tout suspense (90e, 1-3).