Le Club de Bruges base sa proposition sur l'hypothèse qu'Ostende recevra sa licence de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) alors que le Standard et Mouscron ont déjà reçu le précieux sésame. Les Brugeois plaident pour le bon sens. Une compétition à 18 clubs semble être la proposition la plus soutenue et qui devrait éviter des contestations.

Reprendre la compétition est impossible à la suite de la décision du Conseil national de sécurité de mercredi dernier et Waasland-Beveren ne peut donc pas tenter de se maintenir en D1A, le championnat ayant été arrêté après 29 journées de phase classique. La tenue du match retour de la finale de D1B semble également compromise et sera soumise à un vote vendredi lors de l'assemblée générale. Pour les Brugeois, faire monter OHL et le Beerschot serait donc un bon compromis. Avec l'Euro reporté en 2021 et une date pour le début de la saison 2020-2021 qui n'est pas encore connue, les playoffs ne seraient pas souhaitables. Une compétition régulière avec 34 journées semble être la solution.

Dans son mail, le club flandrien a également indiqué qu'il ne s'opposait pas à jouer la finale de la Coupe le 1er ou le 2 août, si la santé publique l'autorise. Bruges demande de la clarté sur ce que fera l'Union belge de football (URBSFA) des 4,3 millions d'euros d'aide reçus de l'UEFA. Le Club Bruges n'est d'ailleurs pas favorable à la proposition du RSC Anderlecht de partager une partie des revenus des compétitions européennes.

Après la décision de la CBAS d'accorder la licence à Mouscron, les 'Blauw en Zwart' demandent également que le contrôle des licences soit examiné par un cabinet d'audit externe afin de pouvoir être réformé.

Chaque membre de la Pro League a le droit d'ajouter des points à l'ordre du jour par écrit. Vendredi, l'assemblée générale de la Pro League votera pour l'arrêt définitif de la D1A et de la D1B et débattra autour de la proposition de Bruges. Pour le vote, une majorité de 50% est nécessaire. Pour un nouveau format de compétition, la majorité doit atteindre les 80%.

Le Club de Bruges base sa proposition sur l'hypothèse qu'Ostende recevra sa licence de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) alors que le Standard et Mouscron ont déjà reçu le précieux sésame. Les Brugeois plaident pour le bon sens. Une compétition à 18 clubs semble être la proposition la plus soutenue et qui devrait éviter des contestations. Reprendre la compétition est impossible à la suite de la décision du Conseil national de sécurité de mercredi dernier et Waasland-Beveren ne peut donc pas tenter de se maintenir en D1A, le championnat ayant été arrêté après 29 journées de phase classique. La tenue du match retour de la finale de D1B semble également compromise et sera soumise à un vote vendredi lors de l'assemblée générale. Pour les Brugeois, faire monter OHL et le Beerschot serait donc un bon compromis. Avec l'Euro reporté en 2021 et une date pour le début de la saison 2020-2021 qui n'est pas encore connue, les playoffs ne seraient pas souhaitables. Une compétition régulière avec 34 journées semble être la solution. Dans son mail, le club flandrien a également indiqué qu'il ne s'opposait pas à jouer la finale de la Coupe le 1er ou le 2 août, si la santé publique l'autorise. Bruges demande de la clarté sur ce que fera l'Union belge de football (URBSFA) des 4,3 millions d'euros d'aide reçus de l'UEFA. Le Club Bruges n'est d'ailleurs pas favorable à la proposition du RSC Anderlecht de partager une partie des revenus des compétitions européennes. Après la décision de la CBAS d'accorder la licence à Mouscron, les 'Blauw en Zwart' demandent également que le contrôle des licences soit examiné par un cabinet d'audit externe afin de pouvoir être réformé. Chaque membre de la Pro League a le droit d'ajouter des points à l'ordre du jour par écrit. Vendredi, l'assemblée générale de la Pro League votera pour l'arrêt définitif de la D1A et de la D1B et débattra autour de la proposition de Bruges. Pour le vote, une majorité de 50% est nécessaire. Pour un nouveau format de compétition, la majorité doit atteindre les 80%.