Avec Philippe Clement, qui réalise un doublé après avoir guidé le KRC Genk au titre la saison dernière, comme successeur d'Ivan Leko au poste de T1, le Club a démarré l'été dernier avec beaucoup d'ambition. Cela s'est immédiatement reflété dans ses résultats. Les Flandriens ont débuté par trois victoires d'affilée, bien que trois nuls consécutifs aient suivi. Néanmoins, le doute ne s'est pas installé. Dans l'intervalle, le Club a pu se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions grâce à des tours préliminaires victorieux aux dépens du Dynamo Kiev et du LASK Linz. La qualification pour la Ligue des champions a donné des ailes aux troupes de Clément qui étaient difficiles à maîtriser en Jupiler Pro League. Seul l'Antwerp, au Bosuil, en est venu à bout en novembre (2-1). Ce sera la seule défaite du Club en Belgique cette saison. Entre-temps, les joueurs de Bruges ont également laissé leur marque en Europe. Ils ont terminé troisième de la difficile poule formée avec le Paris Saint-Germain, le Real Madrid et Galatasaray. Le 2-2 à Santiago Bernabéu, où le Club a mené à deux reprises au marquoir, a notamment fait le tour du monde. Lors du seizième finale de l'Europa League, le Club a été moins à son affaire. Il a concédé la partage à domicile (1-1) contre Manchester United avant de plier (5-0) à Old Trafford. Lorsque la crise sanitaire a arrêté la Jupiler Pro League à la mi-mars, l'avance du Club était de quinze points sur son premier poursuivant La Gantoise. Même une réduction de moitié des points au moment d'aborder les play-offs ne semblait pas être en mesure d'empêcher Clement et ses boys de conquérir les lauriers nationaux. Ils étaient même en mesure de réaliser le doublé, puisqu'ils avaient atteint la finale de la Coupe de Belgique. Là encore l'épreuve n'a pu aller à son terme, la finale face à l'Antwerp n'a pu se dérouler en raison de la pandémie. (Belga)

Avec Philippe Clement, qui réalise un doublé après avoir guidé le KRC Genk au titre la saison dernière, comme successeur d'Ivan Leko au poste de T1, le Club a démarré l'été dernier avec beaucoup d'ambition. Cela s'est immédiatement reflété dans ses résultats. Les Flandriens ont débuté par trois victoires d'affilée, bien que trois nuls consécutifs aient suivi. Néanmoins, le doute ne s'est pas installé. Dans l'intervalle, le Club a pu se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions grâce à des tours préliminaires victorieux aux dépens du Dynamo Kiev et du LASK Linz. La qualification pour la Ligue des champions a donné des ailes aux troupes de Clément qui étaient difficiles à maîtriser en Jupiler Pro League. Seul l'Antwerp, au Bosuil, en est venu à bout en novembre (2-1). Ce sera la seule défaite du Club en Belgique cette saison. Entre-temps, les joueurs de Bruges ont également laissé leur marque en Europe. Ils ont terminé troisième de la difficile poule formée avec le Paris Saint-Germain, le Real Madrid et Galatasaray. Le 2-2 à Santiago Bernabéu, où le Club a mené à deux reprises au marquoir, a notamment fait le tour du monde. Lors du seizième finale de l'Europa League, le Club a été moins à son affaire. Il a concédé la partage à domicile (1-1) contre Manchester United avant de plier (5-0) à Old Trafford. Lorsque la crise sanitaire a arrêté la Jupiler Pro League à la mi-mars, l'avance du Club était de quinze points sur son premier poursuivant La Gantoise. Même une réduction de moitié des points au moment d'aborder les play-offs ne semblait pas être en mesure d'empêcher Clement et ses boys de conquérir les lauriers nationaux. Ils étaient même en mesure de réaliser le doublé, puisqu'ils avaient atteint la finale de la Coupe de Belgique. Là encore l'épreuve n'a pu aller à son terme, la finale face à l'Antwerp n'a pu se dérouler en raison de la pandémie. (Belga)