Le Club Bruges est opposé aux playoffs depuis un certain temps déjà. Vendredi, lors de l'assemblée générale de la Pro League, Mannaert a été le plus grand défenseur de l'abolition des barrages tant que 18 équipes joueraient en 1A. "Le Club aurait préféré une formule sans playoffs", reconnaît Mannaert. "Il nous semble ambitieux de programmer quarante matches au moment où notre pays connaît la plus grande crise sanitaire de son histoire. Ajoutez à cela le football européen et vous comprendrez que la pression sur le calendrier est grande." Néanmoins, Mannaert, qui a annoncé il y a trois semaines son départ du conseil d'administration de la Pro League, est particulièrement satisfait que des décisions aient été prises. "Ce fut un processus long et difficile. Nous sommes maintenant là où nous aurions dû être il y a deux ou trois mois. Mais je suis content que nous soyons sortis de l'impasse. Nous devons juste attendre de voir quelle est la position juridique de Westerlo, car ce n'est pas tout à fait clair pour l'instant. Nous espérons surtout que la saison commencera bien la semaine prochaine et qu'il y aura également rapidement des supporters dans les stades." (Belga)

Le Club Bruges est opposé aux playoffs depuis un certain temps déjà. Vendredi, lors de l'assemblée générale de la Pro League, Mannaert a été le plus grand défenseur de l'abolition des barrages tant que 18 équipes joueraient en 1A. "Le Club aurait préféré une formule sans playoffs", reconnaît Mannaert. "Il nous semble ambitieux de programmer quarante matches au moment où notre pays connaît la plus grande crise sanitaire de son histoire. Ajoutez à cela le football européen et vous comprendrez que la pression sur le calendrier est grande." Néanmoins, Mannaert, qui a annoncé il y a trois semaines son départ du conseil d'administration de la Pro League, est particulièrement satisfait que des décisions aient été prises. "Ce fut un processus long et difficile. Nous sommes maintenant là où nous aurions dû être il y a deux ou trois mois. Mais je suis content que nous soyons sortis de l'impasse. Nous devons juste attendre de voir quelle est la position juridique de Westerlo, car ce n'est pas tout à fait clair pour l'instant. Nous espérons surtout que la saison commencera bien la semaine prochaine et qu'il y aura également rapidement des supporters dans les stades." (Belga)