Après son élimination au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, défait par les Turcs de Basaksehir Istanbul, le Club reçoit une seconde chance avec l'occasion de rejoindre les poules de l'Europa League. Dans le cas contraire, la perte sportive et financière serait significative pour les 'Gazelles'. La dernière saison sans rencontres européennes remonte à 2013-2014. Les Brugeois avaient été éliminés, avec l'Espagnol Garrido à sa tête, par les Polonais du Slask Wroclaw au 3e tour préliminaire de l'Europa League.

Les troupes d'Ivan Leko défieront l'AEK Athènes, 4e du championnat de Grèce 2016-1017, puis vainqueur des play-offs. Le club grec a également été éliminé au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, battu par les Russes du CSKA Moscou. A noter que l'AEK Athènes est le club de Viktor Klonaridis (ex-Mouscron), à moitié belge, et d'Astrit Ajdarevic (ex-Standard).

"Nous devons être dominants et ne pas faire de cadeau. C'est important que nous puissions compter sur le soutien de nos fans" a souligné le nouvel entraîneur brugeois. Mais son homologue de l'AEK, Manolo Jimenez ne cache pas non plus son ambition: "Nous sommes venus pour gagner. De préférence sans un but contre. C'est notre objectif, ni plus ni moins."

Fort de ses 80 rencontres européennes, le vétéran Timmy Simons (40 ans) ne s'en cache pas: "Ce serait une catastrophe si le Club Bruges devait dire au revoir à la coupe d'Europe après Athènes."

L'AEK est un adversaire qui réussit plutôt bien à la Belgique. En dix rencontres, jamais les Grecs ne sont parvenus à battre une formation belge.

Après son élimination au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, défait par les Turcs de Basaksehir Istanbul, le Club reçoit une seconde chance avec l'occasion de rejoindre les poules de l'Europa League. Dans le cas contraire, la perte sportive et financière serait significative pour les 'Gazelles'. La dernière saison sans rencontres européennes remonte à 2013-2014. Les Brugeois avaient été éliminés, avec l'Espagnol Garrido à sa tête, par les Polonais du Slask Wroclaw au 3e tour préliminaire de l'Europa League. Les troupes d'Ivan Leko défieront l'AEK Athènes, 4e du championnat de Grèce 2016-1017, puis vainqueur des play-offs. Le club grec a également été éliminé au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, battu par les Russes du CSKA Moscou. A noter que l'AEK Athènes est le club de Viktor Klonaridis (ex-Mouscron), à moitié belge, et d'Astrit Ajdarevic (ex-Standard). "Nous devons être dominants et ne pas faire de cadeau. C'est important que nous puissions compter sur le soutien de nos fans" a souligné le nouvel entraîneur brugeois. Mais son homologue de l'AEK, Manolo Jimenez ne cache pas non plus son ambition: "Nous sommes venus pour gagner. De préférence sans un but contre. C'est notre objectif, ni plus ni moins." Fort de ses 80 rencontres européennes, le vétéran Timmy Simons (40 ans) ne s'en cache pas: "Ce serait une catastrophe si le Club Bruges devait dire au revoir à la coupe d'Europe après Athènes." L'AEK est un adversaire qui réussit plutôt bien à la Belgique. En dix rencontres, jamais les Grecs ne sont parvenus à battre une formation belge.