Le coach brugeois, Alfred Schreuder, a présenté le onze de départ attendu en accordant sa préférence en attaque à Noa Lang plutôt qu'à Sargis Adamyan. A l'Antwerp, Brian Priske a aligné trois défenseurs centraux (Seck, Dinis Almeida et Dorian Dessoleil) parce que Ritchie De Laet n'était pas complètement remis de sa blessure et a titularisé Faris Haroun à la place de Birger Verstraete, suspendu.

Dès le coup d'envoi, les données semblaient claires: le Club conduirait les débats et l'Antwerp miserait sur le contre. Mais comme le rythme imprimé par les Blauw & Zwart n'était pas asphyxiant, les Anversois se sont présentés devant le but de Simon Mignolet. Sur une remise de la tête d'Almeida, Michael Frey, qui était proche du but, a expédié le ballon au-dessus de la transversale (17e). Bruges a également gâché une grosse opportunité par Andreas Skov Olsen, qui avait été isolé devant Butez (27e). Les champions en titre ont néanmoins pris les devants grâce à Buchanan, malgré une tentative d'intervention de Haroun (37e, 1-0). Sur une perte de balle de Stanley N'Soki, le milieu anversois aurait pu rapidement remettre les deux équipes à égalité mais Mignolet s'est interposé (39e).

Après le repos, la vitesse d'exécution a augmenté lentement avec l'Antwerp lancé à la recherche du partage. Mais Frey, pourtant bien servi par Michel-Ange Balikwisha (52e), et Alhassan Yussuf, sur une passe de l'attaquant suisse (55e), n'ont pas fait mouche. De l'autre côté, un coup de tête de Hans Vanaken est passé juste à côté (65e). Dans la foulée, les deux équipes ont fait preuve de plus d'engagement mais la rencontre a perdu de son essence avec le Club à la régie de contrôle et l'Antwerp, privé de son buteur Frey (61e). Priske a eu beau tout miser sur l'attaque en sortant Haroun, Almeida et Dessoleil pour Pieter Gerkens, Johannes Eggestein et Wilam Pacho (83e), cela n'a rien changé d'autant que Seck a pris une seconde jaune (90e).

Le coach brugeois, Alfred Schreuder, a présenté le onze de départ attendu en accordant sa préférence en attaque à Noa Lang plutôt qu'à Sargis Adamyan. A l'Antwerp, Brian Priske a aligné trois défenseurs centraux (Seck, Dinis Almeida et Dorian Dessoleil) parce que Ritchie De Laet n'était pas complètement remis de sa blessure et a titularisé Faris Haroun à la place de Birger Verstraete, suspendu. Dès le coup d'envoi, les données semblaient claires: le Club conduirait les débats et l'Antwerp miserait sur le contre. Mais comme le rythme imprimé par les Blauw & Zwart n'était pas asphyxiant, les Anversois se sont présentés devant le but de Simon Mignolet. Sur une remise de la tête d'Almeida, Michael Frey, qui était proche du but, a expédié le ballon au-dessus de la transversale (17e). Bruges a également gâché une grosse opportunité par Andreas Skov Olsen, qui avait été isolé devant Butez (27e). Les champions en titre ont néanmoins pris les devants grâce à Buchanan, malgré une tentative d'intervention de Haroun (37e, 1-0). Sur une perte de balle de Stanley N'Soki, le milieu anversois aurait pu rapidement remettre les deux équipes à égalité mais Mignolet s'est interposé (39e). Après le repos, la vitesse d'exécution a augmenté lentement avec l'Antwerp lancé à la recherche du partage. Mais Frey, pourtant bien servi par Michel-Ange Balikwisha (52e), et Alhassan Yussuf, sur une passe de l'attaquant suisse (55e), n'ont pas fait mouche. De l'autre côté, un coup de tête de Hans Vanaken est passé juste à côté (65e). Dans la foulée, les deux équipes ont fait preuve de plus d'engagement mais la rencontre a perdu de son essence avec le Club à la régie de contrôle et l'Antwerp, privé de son buteur Frey (61e). Priske a eu beau tout miser sur l'attaque en sortant Haroun, Almeida et Dessoleil pour Pieter Gerkens, Johannes Eggestein et Wilam Pacho (83e), cela n'a rien changé d'autant que Seck a pris une seconde jaune (90e).