A 16 heures, le Standard (33 points, 14e) tentera d'assurer mathématiquement son maintien à Courtrai. A 18h30, Gand (55 points, 5e) et Anderlecht (58 points, 4e) se livreront un duel crucial pour le top 4. A 21h00, Saint-Trond (42 points, 10e) tentera de conserver l'espoir de participer aux playoffs 2 en déplacement au Beerschot.

A Bruges, Alfred Schreuder a conservé l'équipe victorieuse la semaine dernière à Ostende avec Stanley Nsoki, qui était sorti sur blessure (52e), et Sargis Adamyan de nouveau préféré à Noa Lang. A Genk, Bernd Storck a remplacé Paul Onuachu, malade par Aziz Ouattara dont c'était la première titularisation. Le coach allemand a fait le ménage après la défaite contre Saint-Trond: Daniel Munoz, Patrik Hrosovsky, Théo Bongonda et Mike Trésor ont laissé leur place à Angelo Preciado, Joseph Paintsil, Mukaid Sadick et Kristian Thorstvedt.

Ce plan défensif a vite volé en l'air sur une tentative inoffensive de Mats Rits déviée par Vanaken (4e, 1-0). Face à des Brugeois peu agressifs, les Limbourgeois ont directement lancé leur course-poursuite mais sans Onuachu, ils manquaient d'un point de chute important en attaque. Toutefois, ils ont pu compter sur un éclair d'Ito, qui a passé la défense adverse en revue avant de tromper Simon Mignolet d'un tir croisé (39e, 1-1). Le Club, qui n'a plus laissé Genk combiner, a mieux commencé la deuxième mi-temps. Sur un centre de Vanaken, Skov Olsen a servi en un temps Adamyan, qui n'a pas cadré son tir (48e).

Ce n'était que partie remise car sur un service de Clinton Mata, De Ketelaere a inscrit de la tête son douzième goal de la saison (49e, 2-1). Les visités étaient plus enthousiastes et la carte rouge de Sadick (64e) pour une faute sur Rits devaient leur faciliter la tâche malgré une grosse opportunité manquée par Ito (721e). Alors que son tir est resté bloqué dans la zone de Genk, Adamyan a repris possession du ballon, trompant via le poteau (74e, 3-1).

A 16 heures, le Standard (33 points, 14e) tentera d'assurer mathématiquement son maintien à Courtrai. A 18h30, Gand (55 points, 5e) et Anderlecht (58 points, 4e) se livreront un duel crucial pour le top 4. A 21h00, Saint-Trond (42 points, 10e) tentera de conserver l'espoir de participer aux playoffs 2 en déplacement au Beerschot.A Bruges, Alfred Schreuder a conservé l'équipe victorieuse la semaine dernière à Ostende avec Stanley Nsoki, qui était sorti sur blessure (52e), et Sargis Adamyan de nouveau préféré à Noa Lang. A Genk, Bernd Storck a remplacé Paul Onuachu, malade par Aziz Ouattara dont c'était la première titularisation. Le coach allemand a fait le ménage après la défaite contre Saint-Trond: Daniel Munoz, Patrik Hrosovsky, Théo Bongonda et Mike Trésor ont laissé leur place à Angelo Preciado, Joseph Paintsil, Mukaid Sadick et Kristian Thorstvedt. Ce plan défensif a vite volé en l'air sur une tentative inoffensive de Mats Rits déviée par Vanaken (4e, 1-0). Face à des Brugeois peu agressifs, les Limbourgeois ont directement lancé leur course-poursuite mais sans Onuachu, ils manquaient d'un point de chute important en attaque. Toutefois, ils ont pu compter sur un éclair d'Ito, qui a passé la défense adverse en revue avant de tromper Simon Mignolet d'un tir croisé (39e, 1-1). Le Club, qui n'a plus laissé Genk combiner, a mieux commencé la deuxième mi-temps. Sur un centre de Vanaken, Skov Olsen a servi en un temps Adamyan, qui n'a pas cadré son tir (48e). Ce n'était que partie remise car sur un service de Clinton Mata, De Ketelaere a inscrit de la tête son douzième goal de la saison (49e, 2-1). Les visités étaient plus enthousiastes et la carte rouge de Sadick (64e) pour une faute sur Rits devaient leur faciliter la tâche malgré une grosse opportunité manquée par Ito (721e). Alors que son tir est resté bloqué dans la zone de Genk, Adamyan a repris possession du ballon, trompant via le poteau (74e, 3-1).