Partenaires d'entraînement, Dieter Kersten et Issac Kimeli pouvaient tous les deux revendiquer la deuxième place dimanche dernier au Parc de Laeken. Mais Kimeli a laissé passer son équipier car la deuxième place lui garantissait la victoire finale de la CrossCup. Une manoeuvre qui n'a pas été du goût de Soufiane Bouhikhi qui a vu la victoire finale lui passer sous le nez. Sur le site Internet de la Cross Cup, on peut lire que "deux plaintes ont été reçues concernant le classement final du championnat de Belgique", sans préciser de qui les plaintes venaient. Mais dans le camp Bouchikhi, il a été confirmé que les frères Soufiane et Lahsene avaient déposé plainte. "La plainte est arrivée à la fédération et une commission va désormais décider s'il y a eu une manipulation de course", a affirmé Soufiane Bouchikhi. "Si les règles internationales sont suivies, alors le résultat final doit être changé. Il doit évidemment y avoir des preuves mais je pense que tout le monde a vu qu'Isaac a laissé sa place." Lundi, Soufiane Bouchikhi avait également exprimé toute sa frustration sur Facebook. "C'est contre les règles et les valeurs de notre beau sport. En football, on appelle ça un match vendu." (Belga)

Partenaires d'entraînement, Dieter Kersten et Issac Kimeli pouvaient tous les deux revendiquer la deuxième place dimanche dernier au Parc de Laeken. Mais Kimeli a laissé passer son équipier car la deuxième place lui garantissait la victoire finale de la CrossCup. Une manoeuvre qui n'a pas été du goût de Soufiane Bouhikhi qui a vu la victoire finale lui passer sous le nez. Sur le site Internet de la Cross Cup, on peut lire que "deux plaintes ont été reçues concernant le classement final du championnat de Belgique", sans préciser de qui les plaintes venaient. Mais dans le camp Bouchikhi, il a été confirmé que les frères Soufiane et Lahsene avaient déposé plainte. "La plainte est arrivée à la fédération et une commission va désormais décider s'il y a eu une manipulation de course", a affirmé Soufiane Bouchikhi. "Si les règles internationales sont suivies, alors le résultat final doit être changé. Il doit évidemment y avoir des preuves mais je pense que tout le monde a vu qu'Isaac a laissé sa place." Lundi, Soufiane Bouchikhi avait également exprimé toute sa frustration sur Facebook. "C'est contre les règles et les valeurs de notre beau sport. En football, on appelle ça un match vendu." (Belga)