Quand je regarde la moyenne d'âge de l'équipe d'Anderlecht qui a pris un point contre Charleroi, je me dis qu'à long terme, c'est super prometteur. On a des gamins de 17-18 ans qui tiennent la route. Dans tous les compartiments. À court terme, par contre... Ça pourrait marcher si ces gosses étaient entourés par quelques anciens capables de les guider. Si tu mets dans cet ensemble un Vincent Kompany à son meilleur niveau, un Adrien Trebel à 100 %, un Nacer Chadli au mieux de sa forme, ça peut déjà être complètement différent. Mais là, non, c'est trop jeune, trop tendre, ça manque trop de vécu.

Ce sixième nul blanc d'Anderlecht est le meilleur de tous. Je dis meilleur parce qu'il a été pris contre une équipe en pleine bourre. Les autres, surtout ceux à domicile contre Malines, Waasland et Courtrai, étaient dramatiques. Anderlecht patauge plus contre les petits que contre les meilleures équipes du championnat. Sur le premier tour, les Mauves ont pris 10 points sur 18 contre les adversaires du Top 6, c'est tout à fait valable. À côté de ça, ils ont pris 10 sur 27 face aux autres, et ça c'est lamentable. C'est encore plus catastrophique si on analyse le bilan depuis le début des matches retour, avec un point sur six contre Courtrai et Ostende.

Derrière, ça va encore, le Sporting arrive à ne pas trop encaisser. Mais devant, il y a peu d'occasions de but et elles terminent rarement au fond parce que ça manque de finisseurs. Et Anderlecht reste inefficace sur les phases arrêtées, une arme indispensable. Donc, ça ne peut pas marcher.

Ce qui m'a le plus frappé dans le match contre Charleroi, c'est le manque d'audace de Franky Vercauteren. Du début à la fin, il a donné l'impression de ne pas vouloir perdre au lieu de chercher à gagner. Ses changements veulent tout dire, c'étaient ceux d'un coach satisfait de prendre un point ! Où va Anderlecht ?...

" Mpoku et Carcela auraient été matraqués pendant tout le match à Mouscron ? Michel Preud'homme est le seul à l'avoir vu. "

Il y a des leçons qu'on n'arrive pas à tirer là-bas. Et c'est la même chose au Standard. Encore une fois, les Liégeois ont oublié de tuer le match. Mouscron n'aurait jamais dû revenir dans le match. Si je dois résumer en quelques mots, je dirais que le Standard a été très bon en première mi-temps et scandaleux en deuxième. Les fautes qui ont provoqué les exclusions sont inacceptables, tu ne peux pas trouver de circonstances atténuantes à des gestes pareils. Pour le même prix, on peut avoir deux blessés de longue durée.

Il y a des moments où les gars du Standard ne sont plus du tout maîtres de leurs émotions. L'intervention de Mehdi Carcela est un exemple parfait. On a là un joueur frustré parce qu'il ne joue pas tous les matches et n'arrive plus à être décisif. Il ne visait absolument pas le ballon. Et puis c'est un récidiviste, il suffit d'aller voir ses statistiques. Comment Michel Preud'homme peut-il défendre ses joueurs sur ces coups-là ? Il a dit que Paul-José Mpoku et Carcela avaient subi des fautes pendant tout le match. Mais il est le seul à avoir vu ça. Moi, j'ai vu un match correct. On n'est quand même pas dans une société où on a le droit de se faire justice !

Le Standard qui continue à se plaindre de l'arbitrage pour légitimer des gestes violents, c'est super pénible à entendre. Est-ce qu'on doit leur rappeler l'épisode de l'exclusion qu'ils ont évitée en trompant un arbitre en Coupe d'Europe ? Leur rappeler la comédie de Mpoku qui a provoqué l'exclusion de Vadis Odjidja ? Leur rappeler la simulation de Samuel Bastien à Guimaraes ? Le club se focalise beaucoup trop sur les arbitres et sur le VAR. Contrôler ses émotions, ça commence par le banc et ça doit normalement se répercuter sur les joueurs. Mais Preud'homme continue à s'exciter, il vient de prendre sa troisième carte jaune cette saison, ça doit être un fait unique dans notre championnat. On ne va plus le changer mais ce n'est une bonne pub pour personne. Ce serait bien si on pouvait ne parler que de foot dans le clasico de dimanche.

Quand je regarde la moyenne d'âge de l'équipe d'Anderlecht qui a pris un point contre Charleroi, je me dis qu'à long terme, c'est super prometteur. On a des gamins de 17-18 ans qui tiennent la route. Dans tous les compartiments. À court terme, par contre... Ça pourrait marcher si ces gosses étaient entourés par quelques anciens capables de les guider. Si tu mets dans cet ensemble un Vincent Kompany à son meilleur niveau, un Adrien Trebel à 100 %, un Nacer Chadli au mieux de sa forme, ça peut déjà être complètement différent. Mais là, non, c'est trop jeune, trop tendre, ça manque trop de vécu.Ce sixième nul blanc d'Anderlecht est le meilleur de tous. Je dis meilleur parce qu'il a été pris contre une équipe en pleine bourre. Les autres, surtout ceux à domicile contre Malines, Waasland et Courtrai, étaient dramatiques. Anderlecht patauge plus contre les petits que contre les meilleures équipes du championnat. Sur le premier tour, les Mauves ont pris 10 points sur 18 contre les adversaires du Top 6, c'est tout à fait valable. À côté de ça, ils ont pris 10 sur 27 face aux autres, et ça c'est lamentable. C'est encore plus catastrophique si on analyse le bilan depuis le début des matches retour, avec un point sur six contre Courtrai et Ostende.Derrière, ça va encore, le Sporting arrive à ne pas trop encaisser. Mais devant, il y a peu d'occasions de but et elles terminent rarement au fond parce que ça manque de finisseurs. Et Anderlecht reste inefficace sur les phases arrêtées, une arme indispensable. Donc, ça ne peut pas marcher.Ce qui m'a le plus frappé dans le match contre Charleroi, c'est le manque d'audace de Franky Vercauteren. Du début à la fin, il a donné l'impression de ne pas vouloir perdre au lieu de chercher à gagner. Ses changements veulent tout dire, c'étaient ceux d'un coach satisfait de prendre un point ! Où va Anderlecht ?...Il y a des leçons qu'on n'arrive pas à tirer là-bas. Et c'est la même chose au Standard. Encore une fois, les Liégeois ont oublié de tuer le match. Mouscron n'aurait jamais dû revenir dans le match. Si je dois résumer en quelques mots, je dirais que le Standard a été très bon en première mi-temps et scandaleux en deuxième. Les fautes qui ont provoqué les exclusions sont inacceptables, tu ne peux pas trouver de circonstances atténuantes à des gestes pareils. Pour le même prix, on peut avoir deux blessés de longue durée.Il y a des moments où les gars du Standard ne sont plus du tout maîtres de leurs émotions. L'intervention de Mehdi Carcela est un exemple parfait. On a là un joueur frustré parce qu'il ne joue pas tous les matches et n'arrive plus à être décisif. Il ne visait absolument pas le ballon. Et puis c'est un récidiviste, il suffit d'aller voir ses statistiques. Comment Michel Preud'homme peut-il défendre ses joueurs sur ces coups-là ? Il a dit que Paul-José Mpoku et Carcela avaient subi des fautes pendant tout le match. Mais il est le seul à avoir vu ça. Moi, j'ai vu un match correct. On n'est quand même pas dans une société où on a le droit de se faire justice !Le Standard qui continue à se plaindre de l'arbitrage pour légitimer des gestes violents, c'est super pénible à entendre. Est-ce qu'on doit leur rappeler l'épisode de l'exclusion qu'ils ont évitée en trompant un arbitre en Coupe d'Europe ? Leur rappeler la comédie de Mpoku qui a provoqué l'exclusion de Vadis Odjidja ? Leur rappeler la simulation de Samuel Bastien à Guimaraes ? Le club se focalise beaucoup trop sur les arbitres et sur le VAR. Contrôler ses émotions, ça commence par le banc et ça doit normalement se répercuter sur les joueurs. Mais Preud'homme continue à s'exciter, il vient de prendre sa troisième carte jaune cette saison, ça doit être un fait unique dans notre championnat. On ne va plus le changer mais ce n'est une bonne pub pour personne. Ce serait bien si on pouvait ne parler que de foot dans le clasico de dimanche.