Melchior Wathelet Jr., président du Conseil d'administration du circuit, a réagi à cette décision. "En tant qu'outil public, notre priorité depuis le début de la pandémie est la sécurité et la santé de tous et le restera bien évidement. Le Circuit de Spa-Francorchamps a donc mis en place une série de mesures (masques, visières, gel hydro-alcoolique, logistique, médicales, plan d'accès et de circulation ...) afin de se conformer aux directives édictées par les autorités pour garantir la protection de la santé de ses clients, organisateurs, employés, commissaires et partenaires" a-t-il déclaré dans un communiqué. Nathalie Maillet, la CEO du circuit, d'ajouter : "les directives pour assurer la sécurité et la santé de tous seront appliquées en totale coordination avec nos organisateurs. Par ailleurs, nous bénéficions des conseils de notre service médical. Notre personnel est également parfaitement informé des mesures mises en place et qui devront être respectées." Dès lundi, des bolides devraient donc être autorisés à aborder le célèbre Raidillon et autre virage de l'Eau Rouge, sans craindre les foudres de la police. Les responsables du circuit ardennais soulignent encore qu'ils s'adapteront, le cas échéant, en fonction des décisions du Conseil national de sécurité qui sont toujours annoncées à titre provisoire. Les événements sportifs restent interdits en Belgique jusqu'au 30 juin et les compétitions sportives jusqu'au 31 juillet. Les événements de masses sont eux prohibés jusqu'au 31 août. La tenue du Grand Prix de Belgique de Formule 1, le 30 août, sur le "plus beau circuit du monde" demeure toujours incertaine. (Belga)

Melchior Wathelet Jr., président du Conseil d'administration du circuit, a réagi à cette décision. "En tant qu'outil public, notre priorité depuis le début de la pandémie est la sécurité et la santé de tous et le restera bien évidement. Le Circuit de Spa-Francorchamps a donc mis en place une série de mesures (masques, visières, gel hydro-alcoolique, logistique, médicales, plan d'accès et de circulation ...) afin de se conformer aux directives édictées par les autorités pour garantir la protection de la santé de ses clients, organisateurs, employés, commissaires et partenaires" a-t-il déclaré dans un communiqué. Nathalie Maillet, la CEO du circuit, d'ajouter : "les directives pour assurer la sécurité et la santé de tous seront appliquées en totale coordination avec nos organisateurs. Par ailleurs, nous bénéficions des conseils de notre service médical. Notre personnel est également parfaitement informé des mesures mises en place et qui devront être respectées." Dès lundi, des bolides devraient donc être autorisés à aborder le célèbre Raidillon et autre virage de l'Eau Rouge, sans craindre les foudres de la police. Les responsables du circuit ardennais soulignent encore qu'ils s'adapteront, le cas échéant, en fonction des décisions du Conseil national de sécurité qui sont toujours annoncées à titre provisoire. Les événements sportifs restent interdits en Belgique jusqu'au 30 juin et les compétitions sportives jusqu'au 31 juillet. Les événements de masses sont eux prohibés jusqu'au 31 août. La tenue du Grand Prix de Belgique de Formule 1, le 30 août, sur le "plus beau circuit du monde" demeure toujours incertaine. (Belga)