John Coates, président de la commission de coordination du CIO, et les organisateurs n'ont toutefois pas évoqué le montant des coûts liés à ce report d'un an. L'Australien a déclaré, lors d'une visioconférence, que le CIO évaluera ces frais. Yoshiro Mori, président du Comité d'organisation de Tokyo 2020, a insisté que ce report était "sans précédent" et qu'il "aimerait que le CIO envisage de couvrir ces coûts". M. Coates a notamment évoqué des coupes budgétaires au niveau de la sécurité et de l'hospitalité alors que Toshiro Muto, directeur général de Tokyo 202, a assuré que "tous les niveaux de services dans l'ensemble des domaines seront évalués" en vue de restreindre les coûts. "Les organisateurs prendront des mesures très rigoureuses", a-t-il ajouté. Les experts japonais estiment que ce report en 2021 coûtera entre 2,75 et 5,5 milliards d'euros. Les dépenses réelles liées à l'événement sportif devraient s'élever à 3 trillions de yens (25 milliards d'euros). Le CIO a également assuré que les "détails de la planification des JO seront examinés ce mois-ci en vue d'établir une nouvelle feuille de route d'ici à mai 2020", afin d'aligner ensuite les ressources et les priorités en conséquence. (Belga)

John Coates, président de la commission de coordination du CIO, et les organisateurs n'ont toutefois pas évoqué le montant des coûts liés à ce report d'un an. L'Australien a déclaré, lors d'une visioconférence, que le CIO évaluera ces frais. Yoshiro Mori, président du Comité d'organisation de Tokyo 2020, a insisté que ce report était "sans précédent" et qu'il "aimerait que le CIO envisage de couvrir ces coûts". M. Coates a notamment évoqué des coupes budgétaires au niveau de la sécurité et de l'hospitalité alors que Toshiro Muto, directeur général de Tokyo 202, a assuré que "tous les niveaux de services dans l'ensemble des domaines seront évalués" en vue de restreindre les coûts. "Les organisateurs prendront des mesures très rigoureuses", a-t-il ajouté. Les experts japonais estiment que ce report en 2021 coûtera entre 2,75 et 5,5 milliards d'euros. Les dépenses réelles liées à l'événement sportif devraient s'élever à 3 trillions de yens (25 milliards d'euros). Le CIO a également assuré que les "détails de la planification des JO seront examinés ce mois-ci en vue d'établir une nouvelle feuille de route d'ici à mai 2020", afin d'aligner ensuite les ressources et les priorités en conséquence. (Belga)