La Ligue mexicaine de football a annoncé la suspension de toutes les rencontres qui devaient avoir lieu dimanche dans le cadre de la neuvième journée du championnat mexicain. Deux personnes ont été gravement blessées lors de cette rencontre entre le club local de Querétaro et l'Atlas de Guadalajara, ont précisé les services de la protection civile, démentant des rumeurs sur les réseaux sociaux parlant de plusieurs morts. Les affrontements dans les tribunes ont commencé à la 63e minute du match. Débordés, les rares agents de sécurité présents dans le stade ont permis au public de se réfugier sur la pelouse, ce qui a provoqué l'arrêt immédiat de la rencontre. Sur le terrain, des supporteurs ont continué à se battre tandis que des familles avec des enfants tentaient de se protéger. Les joueurs sont alors rentrés au vestiaire. Querétaro menait 1 à 0 face à l'Atlas, champion sortant du dernier tournoi d'ouverture. "Les responsables de l'absence de mesures de sécurité dans le stade seront punis de manière exemplaire", a réagi le président de la Ligue mexicaine de football, Mikel Arriola. Le club de l'Atlas a exigé dans un communiqué une enquête pour déterminer les responsabilités des violences. Le club de Querétaro a également condamné ces faits de violence dans son stade. (Belga)

La Ligue mexicaine de football a annoncé la suspension de toutes les rencontres qui devaient avoir lieu dimanche dans le cadre de la neuvième journée du championnat mexicain. Deux personnes ont été gravement blessées lors de cette rencontre entre le club local de Querétaro et l'Atlas de Guadalajara, ont précisé les services de la protection civile, démentant des rumeurs sur les réseaux sociaux parlant de plusieurs morts. Les affrontements dans les tribunes ont commencé à la 63e minute du match. Débordés, les rares agents de sécurité présents dans le stade ont permis au public de se réfugier sur la pelouse, ce qui a provoqué l'arrêt immédiat de la rencontre. Sur le terrain, des supporteurs ont continué à se battre tandis que des familles avec des enfants tentaient de se protéger. Les joueurs sont alors rentrés au vestiaire. Querétaro menait 1 à 0 face à l'Atlas, champion sortant du dernier tournoi d'ouverture. "Les responsables de l'absence de mesures de sécurité dans le stade seront punis de manière exemplaire", a réagi le président de la Ligue mexicaine de football, Mikel Arriola. Le club de l'Atlas a exigé dans un communiqué une enquête pour déterminer les responsabilités des violences. Le club de Querétaro a également condamné ces faits de violence dans son stade. (Belga)